vendredi 28 décembre 2018

Les Petites Reines





Renouant peu à peu avec le blog, j'y redécouvre avec plaisir des avis laissés en jachère.  C'est le cas ici avec ce roman Les Petites reines de Clémentine Beauvais, emporté dans mes bagages l'été 2017...  Il mérite bien d'être sorti du placard !

Etre élue "Boudin de l'année" sur Facebook, c'est plutôt la mort, a fortiori quand on est ado et pas trop bien dans sa peau.  Pour Mireille, rien de nouveau, quoique : après deux années de sacre comme Boudin d'Or, la voici reléguée à la troisième place, celle de Boudin de Bronze !  Qui sont ces nouvelles finalistes, Hakima et Astrid, qui lui ont "pris" sa place ?  Sont-elles combatives comme elle, bien décidées à ne pas se laisser atteindre par ce concours cruel ?  Mireille ne tarde pas à le découvrir et bien plus encore.

Voici un roman qui pourrait tourner sans fin autour de ces délicates questions du mauvais usage d'Internet par les jeunes, du bashing et du cyber-harcèlement.  L'auteur ne s'y enlise pas.  Bien au contraire, elle nous délivre ici un message d'espoir à chercher du côté de l'entraide, la solidarité, le dépassement et la découverte de soi.  

Malgré les failles et les blessures à vif des protagonistes, ensemble, ils peuvent soulever des montagnes.  Ici, en l'occurrence, rallier Bourg-en-Bresse à Paris et se faire inviter à l'Elysée en pleines festivités du 14 juillet ...

Tour à tour, on rit, on pleure, on s'émeut un moment du parcours de vie des uns et des autres pour, très vite, regarder vers l'avant, là où, en y croyant et en se serrant les coudes, on peut se voir pousser des ailes.

Non, les "vilains petits canards" ne vont pas au terme de l'histoire se transformer en beaux cygnes majestueux.  Et pourtant, au-delà de cet aspect physique si important à l'âge où l'on construit son identité, nos trois héroïnes vont découvrir qu'il y a un bien bien plus précieux que nul ne peut atteindre quand les bases sur laquelle il se construit sont solides : la confiance en soi !

Bref, un roman peut-être un brin idéaliste mais ô combien optimiste qui devrait donner la niaque à tous les "boudins" du monde !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...