dimanche 28 août 2016

Intuitions - retour sur mon 1er livre attrapé


Photo : Françoise Verschooren

Voilà un titre jeunesse que je désirais lire depuis un bon moment, surtout que ma cadette m'en avait dit le plus grand bien.  Aussi, lorsque j'ai vu sur le groupe Facebook Chasseurs de livres qu'une lectrice l'aban-donnait à quelques centaines de mètres à vol d'oiseau de chez moi, je n'ai pas hésité une seule seconde.  

Après une petite balade bien rafraîchissante dans un sous-bois et quelques mûres grappillées au passage, c'est au pied du château fort de Montaigle  à Onhaye qu'il m'attendait. 

Photo : Françoise Verschooren




Non loin de là guettait sa libératrice, curieuse de découvrir la personne qui s'était mise en chasse. L'occasion d'échanger quelques mots bien sympathiques avant de repartir avec mon précieux.

" - T'aimes pas non plus les gens ?  On a l'impression que tu t'en fiches de ce qu'on te raconte.  Tu baisses les yeux, tu regardes jamais personne.
- C'est mon problème.
(...)
On a trop vite fait de s'attacher aux gens, et ensuite ils s'en vont.  Au bout du compte, tout le monde finit par s'en aller."

Pour l'histoire, on suit le périple de Jem, 15 ans, ado malmenée par la vie et ballottée de foyer en foyer depuis le décès de sa mère, junkie.  Repliée sur elle-même, elle a appris à fuir le regard des autres.  Par peur de s'attacher, certainement.  Mais surtout pour ne pas y lire le numéro qui s'inscrit à chaque fois dans sa tête.  C'est au décès de sa mère que Jem a compris en quoi consistait ce don particulier : chaque numéro indique de manière inéluctable la date de mort de la personne qu'elle croise.  Que faire de ce don qu'elle vit comme une malédiction ?  Comment s'ouvrir à une amitié naissante lorsqu'on détient un secret aussi terrible ?  Jem a-t-elle malgré tout droit au bonheur ?

Ce premier tome peut s'apparenter davantage à un road trip qu'au développement d'une histoire fantastique au sens strict du terme.  On y suit la cavale de Jem et de son copain Spider à travers l'Angleterre, entre Londres et Weston, au bord de la mer. S'il y a c'est vrai des moments plus palpitants, on sourit davantage aux découvertes et autres petites mésaventures vécues par ces deux gars de la ville qui découvrent la nature qu'autre chose. 

Au fil du récit, malgré les circonstances dramatiques qui entourent leur voyage (je vous les laisse découvrir), leurs personnages et leur relation évoluent. Oserait-on espérer un "happy end" malgré un destin qui semble inscrit dans le marbre ? Eh ! bien !  non !  Ou plutôt si !  Enfin, chacun jugera selon son degré d'attachement aux personnages...  Pour ma part, j'ai été peu surprise par le final proposé par l'auteure puisque celui-ci était quasi annoncé dès le départ.  Il permet cependant de relancer l'intérêt pour le tome 2, un peu émoussé par les longueurs du 1er tome...  

En espérant que, dans ce 2e volet, le côté fantastique, à savoir l'exploitation de ce don maudit, soit davantage au cœur de l'intrigue. Verdict après ma lecture. D'ici là, il me reste à libérer à mon tour le tome 1 afin qu'un autre chasseur puisse l’attraper.

Merci à Françoise pour cette lecture :-)








2 commentaires:

  1. Jusqu'à maintenant, j'en ai "libéré" sept et je n'ai eu qu'un retour. Je n'en ai encore trouvé aucun !

    RépondreSupprimer
  2. Grâce à toi je découvre le concept des chasseurs de livres, j'adore ! Mais ça m'a l'air (pour une fois !) plus développé en Belgique qu'en France, dommage pour moi. Enfin j'imagine que je trouverai un autre concept à peu près semblable en fouinant ! ;-)

    La couverture du roman m'intrigue mais l'histoire moins, je serais curieuse d'avoir ton avis sur le tome 2 pour m'en faire une idée plus précise. :-)

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...