samedi 2 avril 2016

Bob Tarlouze 4 - Fais pas l'andouille !


Après les aventures trépidantes à Kaboul, Bob a bien besoin de vacances !  Et, comme il a une dette envers La Fouine, il lui propose de l'emmener dans ses bagages.  Le trader pourra-t-il s'acclimater au Morbihan, ce petit coin de Bretagne où Bob lui promet une déconnexion totale ? Bob lui-même arrivera-t-il à oublier pour un temps ses chères enquêtes ?  Rien n'est moins sûr !  Surtout quand un volatile du nom de Crac disparaît et met la petite communauté en émoi.

Une aventure plus légère pour ce détective pas comme les autres, amateur du boudin-compote et fan de la panthère rose.  Un récit qui regorge de "bretonnismes" et de bons petits plats.  Les gourmands se pourlécheront les babines à l'évocation de noms comme le kouign-amann - au passage, j'adresse d'ailleurs un petit clin d’œil à Alice, ma copinaute d'A l'ombre du grand arbre qui nous a fait découvrir cette pâtisserie à base de beurre et de sucre - l'andouille ou les célèbres crêpes au beurre salé. On y croise aussi pléthore de personnages hauts en couleur, de l'infirmière qui se rend chez ses patients accompagnée d'une corneille qui joue le rôle de médiatrice thérapeutique à l'historien qui a la phobie des oiseaux en passant par la jolie bibliothécaire qui rêve de vivre comme dans l'un des romans qu'elle déguste.

Bob aura bien du mal à démêler  le vrai du faux dans le maelström des sentiments qui animent les protagonistes. Surtout que leur fierté les empêche de se confier à un Parisien, aussi réputé soit-il.  Bob faillira-t-il à sa réputation ? Commettra-t-il quelques impairs en étant un brin trop brusque ?  Même si c'était le cas, on ne pourrait pas vraiment lui en vouloir. Car, le temps de son enquête, on a tous pris quelques vacances !

Si ce dépaysement m'a plu et que la lecture était bien agréable, je dois bien l'avouer cependant, je reste une inconditionnelle des deux premiers tomes, lorsque le héros nous narrait ses premières enquêtes lorsqu'il était encore lycéen.  Ses aventures étaient alors empreintes de toute la passion de la jeunesse.  Avec l'âge, on a l'impression qu'il perd un peu de son flair légendaire. De plus, par fidélité romantique à sa nounou Najmah, il peine à s'engager dans une relation sentimentale.  A force, il commence à avoir des comportements rustres de vieux garçon.  


"(...)  j'ai besoin des tremblements de l'existence et de la fragilité des êtres pour conserver mon équilibre, même si ce n'est pas confortable tous les jours."

Aussi, pour le tome suivant, j'aimerais le retrouver plus en danger encore, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle.  Pourquoi pas une enquête qui le ramène dans son passé ?  dans son ancienne école ?  voire au sein de sa propre famille ?  parmi les supporters de l'OM ? ou peut-être dans ce monde de requins de la finance où nage son ami La Fouine ?  
"Peut-être que, cette fois, cela ne fonctionne pas parce que l'enjeu est moins fondamental qu'à l'habitude : il ne s'agit que d'une corneille après tout, même si elle n'est pas banale.  Lors de mes aventures précédentes, les cadavres ont été au menu : le ciel refuserait-il de me venir en aide pour les trois plumes et le croassement sceptique d'un oiseau ?"
Il ne reste plus qu'à attendre avec impatience le tome 5 afin de voir si mon vœu est exaucé et si les policiers ébahis et un peu vexés d'être doublés par un enquêteur au nom farfelu qui en prime ne paie pas de mine prononcent la phrase  : "Eh bien, Bob, expliquez-vous !"

1 commentaire:

  1. Tiens, il y a un tome ! Je vais le commander. Merci pour l'info et bon dimanche.
    PS Je viens de terminer "Voleur de vies" de Frank Andriat.

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...