Accéder au contenu principal

L'histoire de Saint Nicolas


Au grand saint Nicolas
Patron des écoliers
Apporte-moi des pommes
Dans mes petits souliers...


Point de pommes pour moi en ce matin du 6 décembre !  Juste quelques chocolats (on a beau être grands, on reste des enfants) et ce superbe album de Quentin Gréban.




J'en ai suivi toutes les étapes de création sur  la page Facebook de l'auteur-illustrateur belge, des crayonnés aux illustrations en couleurs.  Aussi, c'est avec une certaine fébrilité que j'en tourne les pages.

Pour l'histoire, rien de bien neuf puisqu'il s'agit ici d'une adaptation d'une des légendes très connues et très anciennes de saint Nicolas, celle des trois petits enfants qui s'en allaient glaner aux champs... Dans ce récit, les enfants imprudents se perdent et trouvent refuge chez un boucher qui a tout de l'ogre des contes d'antan. Heureusement, le grand saint veille...  Une mésaventure à la fois fascinante et effrayante qui se nourrit de nos peurs les plus profondes...

La version que Quentin Gréban nous propose est cependant quelque peu édulcorée et mise au goût du jour.  Le texte en vers peut être chanté sur l'air de la célèbre chanson "Ils étaient trois petits enfants".





"Je travaille à l'aquarelle sur un croquis au crayon.  Cette technique me permet de réaliser des images que j'espère magiques et poétiques"
Quentin Gréban, Répertoire des Auteurs et Illustrateurs de Livres pour l'Enfance et la Jeunesse en Wallonie et à Bruxelles, 2010

Au-delà des paroles, ce sont bien les illustrations qui retiennent toute l'attention. Elles dramatisent à merveille le propos.  A travers elles, le lecteur vit l'histoire, avec intensité. Il s'ennuie avec les trois petits, frissonne lorsque la forêt se fait sombre, a le cœur serré d'angoisse de la maman qui crie sa douleur, est heureux, enfin, de retrouver la chaleur et la quiétude du foyer. Les mots sont même parfois de trop.  Ainsi, à la dernière double page, l'image se suffit à elle-même.  

C'est celle qu'on aimerait pour tous les foyers, à l'heure de cette période de fêtes.


Bonne fête de Saint-Nicolas à tous, petits & grands !


Pour aller plus loin et découvrir d'autres merveilleuses illustrations :





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Serial Killer

Avis aux élèves de l'IPC et aux autres qui utiliseraient Voie Active Français 2e!  Cet article a déjà été vu 540 fois!  Votre intérêt me touche!  Attention toutefois, cette nouvelle fait également l'objet d'un exercice d'écriture...   donc évitez d'effectuer un "copié-collé"!!!! A bon entendeur, salut! Sylvaine Jaoui, Serial  Killer (Ensemble-Tsédaka), éditions Martinière jeunesse, 2007 Avez-vous déjà participé à une opération " Papy d'un jour "?  Oui?  Non?  Lucas, lui, ne peut y couper.  L'idée de M. Marchal, son professeur d'histoire, ne l'emballe pas du tout.  Et c'est le moins qu'on puisse dire.  Il ne voit pas pourquoi, ne bénéficiant pas lui-même de grands-parents gentils, il irait se "taper les inconvénients des vieux des autres."  La rencontre organisée à la maison de retraite "Les oranges bleues" tourne au cauchemar lorsqu'il se met enfin à lire les lettres de &quo

Moi, Boy - Roald Dahl se raconte

Gallimard Jeunesse 2007 pour cette édition Dans Moi, Boy , le grand Roald Dahl évoque les "incidents" qui ont émaillé ses premières années de vie, de sa naissance à ses vingt ans (de 1916 à 1936).  Ceux qui lui ont laissé un souvenir impérissable.  "Certains furent drôles.  Certains douloureux. Certains déplaisants." comme il le précise dans sa préface. On est cependant bien loin d'une autobiographie classique et pompeuse.  Ces pages se lisent avec autant de plaisir qu'un autre récit de l'auteur.  On y retrouve son humour, son sens inné du récit et on y croise bon nombre de personnages qui semblent familiers - comme tout droit sortis de ses romans ! Au fil des anecdotes évoquées, on découvre ainsi quelques-uns des éléments fondateurs de son oeuvre.  Parfois, il nous l'indique lui-même comme lorsqu'il évoque le lien entre son idée d'écrire son second roman jeunesse, Charlie et la chocolaterie , et les bâtons de chocolat qu'on

A vos risques et périls

Editions Thierry Magnier, 2007 Coup de coeur Ricochet / "Ado d’or" du magazine "Ados-livres / Prix Trégor Ado / Prix de la Citoyenneté / Prix Lire@Sénart L'histoire: 6 ados (3 filles, 3 garçons), une ile perdue dans l'océan Indien, des épreuves, des caméras, 12 semaines d'aventure avec, à la clé, l'espoir pour chacun de remporter 10.000 euros!  Bienvenue dans l'émission "A vos risques et périls"!  Jamais une émission de téléréalité n'aura mieux porté son nom! Mon avis: Ce livre m'a réellement surprise et j'ai passé un excellent moment en sa compagnie.  Pourtant, au début, j'ai pensé (à tort) que l'auteur ne s'était pas foulée et nous proposait une simple transposition de tout ce que l'on peut voir depuis des années sur nos petits écrans: l'arrivée en hélicoptère et le largage au bout d'une corde, la construction de la cabane, la recherche de nourriture, les tensions dans le groupe