mercredi 19 août 2015

Jonah 1 - Les Sentinelles

Didier Jeunesse, 23 octobre 2013





Jonah, c'est...

un pavé de 448 pages qui fait bien son petit kilo si pas plus (sorti également en version poche);
une couverture sublime signée Rebecca Dautremer, de celles qui attirent l’œil au premier regard ;
un cadeau de Nathan - Le cahier de lecture de Nathan, souvenir de notre swap de Noël, gardé bien au chaud jusqu'au moment propice ;
une série (7 tomes !) placée sur ma liste à lire en raison, justement, de l'enthousiasme de Nathan (cf. ses 13 raisons de lire Jonah) ;
une gentille dédicace de l'auteur qui me souhaite la bienvenue dans le monde de Jonah et espère que je m'y plairai - souhait exaucé monsieur Le Thanh ;
un roman lu d'une traite, impossible à lâcher (une fois qu'on a accepté, dès les premières lignes, de plonger à cœur perdu dans le fantastique : un nouveau-né de quelques minutes qui sourit, puis éclate de rire, c'est plutôt inhabituel !)  ;
des épigraphes étonnants, de la citation d'ouverture de Darwin qui donne peut-être la clé aux extraits de chansons en anglais plus énigmatiques  ; 
des titres de chapitres à la structure similaire où l'auteur guide le lecteur et lui donne l'envie d'aller plus loin...

Jonah, c'est aussi ...

une sorte de X-men à la française, les costumes ridicules en moins, la poésie en plus ;
un héros attachant qui donne envie de crier, comme le directeur de l'orphelinat où il vit : 
"Bon sang !  Que la vie est belle !";
un garçon né sans mains mais pas sans cœur, qui apporte le Bonheur autour de lui et rend heureux les êtres qu'il côtoie:
"Jonah avait donné, dès les premières minutes de sa vie, une orientation inflexible à son avenir : celle de rejeter toute forme de tristesse, de misère et de malheur.  Celle d'adhérer sans aucune concession aux rires et aux débordements que seul le bonheur peut provoquer.";
une histoire d'amitié, d'amour, d'anges gardiens un peu particuliers, de pouvoirs surnaturels... ;
des personnages consistants, qu'ils soient "gentils", "méchants", qu'ils aient un petit ou un grand rôle...

Jonah, c'est enfin...

un récit palpitant où la nature se déchaîne comme jamais ;
de l'aventure qui décoiffe - en particulier à la fin avec notamment une course poursuite d'anthologie ;
des questions sur notre évolution, 
sur notre place sur Terre, 
sur la différence et sa richesse...

Jonah, c'est encore un site où prolonger le plaisir !


D'autres avis ?  Découvrez celui plus mitigé de Kik - Les lectures de Kik...

1 commentaire:

  1. voilà qui donne envie ! et la couverture est effectivement magnifique :)

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...