lundi 27 octobre 2014

Mauve

École des loisirs, 10/09/2014
Mauve, un joli prénom et pourtant une source d'ennuis (et c'est un euphémisme !) pour Verte et Pome, deux gentilles apprenties sorcières. En effet, depuis l'arrivée de Mauve au collège et de son père dans le quartier, rien ne va plus. Leur présence semble faire ressortir ce qu'il y a de plus sombre chez les élèves et les voisins !  
Et toute cette noirceur semble dirigée sur Pome et sa mère...  
La grand-mère de Verte parait inquiète.  En sait-elle plus qu'elle ne l'avoue ?

Un titre qui m'a plu à plus d'un titre !  Citons, tout d'abord, une écriture fluide et une narration chorale intéressante (plusieurs narrateurs-personnages clés se succèdent pour nous narrer cette histoire). 

Ensuite, des personnages plutôt attachants.  A commencer par le grand-père de Verte, policier à la retraite qui n'a rien perdu de son sens de la justice (au grand dam de ses successeurs qui aimeraient qu'il reste à sa place !).  Il y a aussi Soufi, l'ami fidèle qui ne cesse de gamberger...
"(...) quand Verte m'a dit que les gens étaient tout le temps après elles, j'ai pensé que c'était normal et que ça passerait comme la pluie.  J'ai eu tort. Dans la vie, il arrive qu'on se  trompe à cause d'idées trop faciles que l'on a.  Je ne l'avais pas compris avant.  Je l'ai appris. Notre premier ennemi, ce sont les idées trop faciles."

Ajoutons des thèmes, eux aussi, très intéressants.  Il y a tout d'abord cette douloureuse question du harcèlement scolaire et de la façon d'y faire face. Ensuite, tous les relents nauséabonds de chasse aux sorcières où la haine du peuple est habillement dirigée contre des personnes différentes, présentées comme responsables de tous les maux de la terre.  Comme le dit l'auteur dans son interview de présentation, on ne peut malheureusement que faire un parallèle avec toutes les formes d'exclusion que l'on connaît dans nos sociétés.

Et, pour finir, une représentation moderne de la sorcière qui doit accommoder, avec beaucoup d'humour, vie quotidienne et magie. 

"Ceux qui pensent que les sorciers sont des super-héros n'y connaissent rien. Les sorciers sont juste des sorciers. Ils sont justes capables de voir des homoncules mais ils ne peuvent rien contre la méchanceté."

Bref, un titre aux qualités indéniables.  Pourtant, il faut bien l'avouer, je suis malgré tout, quelque peu restée en dehors. Sans doute parce que je suis rentrée dans la série sans avoir au préalable - ô quelle erreur !- découvert les deux premiers tomes, Verte et Pome.  Pas le temps, dans ces conditions, de tisser un lien affectif fort avec nos héroïnes.  Il ne me reste donc plus qu'une seule chose à faire : reprendre tout depuis le début !

Ajout du 15/12 :
Mauve a été élu Meilleur roman jeunesse de l'année par Le Parisien - Aujourd'hui en France. 



Pour aller plus loin :







4 commentaires:

  1. sur ma pile de livres à lire...le prochain !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais bien aimé Verte, alors Mauve me tente bien aussi.
    Il faudra qu'on y pense pour notre prochaine sélection autour de la magie sur ALODGA.

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman jeunesse me tente beaucoup ! J'aime bien en jeunesse les histoires de sorcières :) Je commencerai certainement par "Verte" si les deux se suivent. Merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...