samedi 27 septembre 2014

Le livre brûlé 1 - Le cri de l'arbre


Me voici embarquée dans une nouvelle série...  Je pouvais difficilement résister. Tout d'abord parce que j'avais apprécié les réflexions de l'auteure dans "La vie secrète des Profs" et qu'il me tardait de la découvrir dans un autre registre. Ensuite, parce que, dans les titres de la série et du tome, figurent deux de mes passions : les livres et les arbres. Et, pour finir, parce que, dans ce récit, l'auteur mêle avec intelligence fantastique et Histoire, genres que j'apprécie tout particulièrement.  Même si de nombreux éléments de l'intrigue globale restent encore nébuleux, tous sont liés de près ou de loin à la Seconde Guerre mondiale et à ses pages les plus sombres...

"Notre pays d'adoption est notre vraie patrie.  Ça, je le sais depuis longtemps. Mais récemment, j'ai découvert autre chose, quelque chose de terrible et d’imprévisible : que si le Morvan m'a adopté, il s'était réservé en échange de me faire payer une taxe de solidarité ; si lourde, qu'aujourd'hui seulement, un an après le début de cette histoire, il me semble enfin m'en être acquitté."

Lors d'une promenade en forêt au cœur du Morvan, Chris observe le curieux manège d'une berline allemande.  Son passager jette par la fenêtre un sac contenant un livre étrange.  En tentant de l'ouvrir, l'ado se brûle, assez grièvement...  Le voilà embarqué bien malgré lui dans une enquête où se mélange présent et passé, où se multiplient les phénomènes surnaturels.   Pourquoi lui ?  Est-il juste tombé au mauvais endroit au mauvais moment ? Quels liens pourrait avoir sa famille, pourtant pas originaire du coin, avec des événements vieux de plus de septante ans ? 

Après une petite présentation d'un héros bien sympathique, amateur de la nature et des arbres, on plonge direct au cœur de l'action.  Par petites touches, l'auteure dévoile quelques pièces du puzzle.  On sent confusément qu'elle nous guide vers une vérité qui reste encore, même le livre refermé, insaisissable.  De quoi nous ferrer pour le deuxième tome qui sortira en février 2015 et s'intitulera Dans les eaux noires du lac.

Comme pour jeter encore davantage le trouble dans l'esprit de ses lecteurs, l'auteure fait surgir le fantastique au cœur même de la nature avec cet arbre qui porte les stigmates d'un cri figé ou ces animaux qui ont un comportement tout à fait anormal...  Cette approche originale du genre m'a beaucoup plu ! 


"Quelque chose de plus vaste que moi, que mon histoire (...), planait pour me rappeler que nos vies ne s'inscrivent sur la ligne du temps qu'en proportion d'un grain de poussière répandue au-dessus de ma tête."

Les personnages secondaires sont eux aussi bien mystérieux.  Le "méchant", s'il est clairement et rapidement identifié, soulève de très nombreuses questions. Qui est-il réellement et, surtout, quelles sont ses motivations ?  Quant à la jeune fille qui aide le héros, je m'interroge sur son âge...  Les sentiments qui semblent naître entre ces deux jeunes resteront-ils de l'ordre de l'amitié ou de l'affection qui pourrait unir une grande sœur et un petit frère...  Là aussi, c'est plutôt confus pour le moment !

Au fil des pages, d'autres personnages pointent le bout (tout petit bout) de leur nez...  Peu à peu, on sent que le cercle se resserre autour du héros et que, dans le tome suivant, il devra s'intéresser davantage aux "secrets" de sa famille...

Bref, vous l'aurez compris, ce premier tome nous laisse quelque peu sur notre faim.  L'auteure ménage son suspense !  Heureusement, l'attente pour en savoir plus ne sera pas trop longue...  A cette envie d'en savoir plus vient se greffer celle de percer le sens de la dédicace de Françoise Grard : "Pour mes enfants, en hommage au pays de leur enfance"...

"Le passé faut pas le déranger, sinon, il se fâche."

Suite au prochain tome !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...