jeudi 7 août 2014

Un papillon sauvage

Troisième titre extrait du swap que m'a concocté Alice du blog A lire aux pays des merveilles.  Si les deux premiers (C'est un livre et Les lampadaires du parc) m'ont énormément plu, j'ai un avis un peu plus mitigé concernant ce dernier.

Miky Glance, un vieux cinéaste jadis célèbre fugue de sa maison de retraite, Les Papillons, et se réfugie dans la bibliothèque qui a marqué l'été de ses quatorze ans et a déterminé le restant de sa vie...  Il lui reste à vérifier une information de taille avant de pouvoir s'éteindre en paix.

Ce point de départ donne l'occasion d'un va et vient entre le passé et le présent. On plonge ainsi dans les souvenirs du vieil homme qui, au crépuscule de sa vie, est enfin prêt à découvrir la vérité sur ce père qu'il n'a jamais connu et qui, aux dires de sa mère, a mal fini...


"Je suis là maintenant, avec agrippée à moi cette nécessité impérieuse de m'acquitter de mes souvenirs, de me remettre en un seul morceau pour pouvoir me regarder en entier."

Alors ado fougueux, au vu de ses résultats scolaires, il est contraint par sa mère à passer ses après-midis à la bibliothèque sous la surveillance de la revêche bibliothécaire.  Il donnerait tout pour être à la piscine, comme tous les étés, et rivaliser au plongeon avec ceux de la bande.  Au lieu de ça, le voilà vissé à une table de lecture, un livre sous les yeux, à lire et à résumer.  Il vit ces heures comme de véritables séances de torture jusqu'au moment où il tombe sur un livre qui le happe tout entier.  Celui-ci a pour trame sa petite ville minière de Galforquin et met en scène la cavale d'un cambrioleur qui, pour échapper à ses poursuivants, se réfugie dans les grottes et se lie avec ses habitants, les rats !
Ce livre semble si proche de la réalité que l'ado décide de vérifier ce qu'il lit. Débute alors une extraordinaire aventure...  de celle qui s'apparente à une course au trésor...  de celle qui lui fait franchir les portes du monde adulte et de son avenir...

Un scénario passionnant, c'est vrai !  Ajoutons que le style y est aussi. Le texte est fluide et l'auteure décrit avec autant de brio et les tourments de la jeunesse et ceux de la vieillesse.  Alors, pourquoi ce bémol du départ ? Curieusement, en raison de l'incursion du fantastique dans un récit par ailleurs on ne peut plus réaliste.  Moi qui apprécie d'habitude ce genre de l'imaginaire, j'ai trouvé qu'il n'avait pas sa place ici où l'aventure se suffisait à elle-même.  

De plus, j'aurais de loin préféré voir le narrateur évoluer au contact de ses lectures, y prendre progressivement du plaisir.  Or, ici, l'apparition d'une petite créature, très sympathique au demeurant, qui fait le travail à sa place m'a dérangée et frustrée.  Aussi, en amoureuse des livres, j'aurais aimé que cette aventure lui fasse aimer tous les livres et non un seul...
"Je le connaissais par cœur mais il me fallait le livre, il me fallait sentir son poids dans ma main, respirer sa vieille odeur, en palper les pages. J'y étais devenu très attaché.  Comme à une peau nouvelle."
Mais bon, je comprends le parti pris de l'auteure.  Un lien secret relie le narrateur et ce livre, d'où sa place importante dans le récit.  Et puis, le destin de notre héros n'est pas de devenir écrivain mais cinéaste !

Bref, malgré cette petite réserve bien personnelle, j'ai découvert là une auteure intéressante qu'il me tarde déjà de retrouver dans d'autres titres...

Pour aller plus loin :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...