samedi 21 juin 2014

Hôtel Summertime (1) - Amy

Flammarion, 4 juin 2014

En glissant ce livre dans mon équipe de titres à lire pour le challenge "Coupe du monde des livres" proposé par Cajou, je ne m'imaginais pas retomber sur du foot !  Or, ici, Amy, l'héroïne, en est fan. Mieux, elle y joue dans l'équipe de son collège et dans un club à Londres. Pour l'heure, elle en est pourtant empêchée puisqu'elle se retrouve coincée dans un trou perdu à la campagne, chez ses tout nouveaux beaux-grands-parents. Pour couronner le tout, sa nouvelle belle-sœur, pourtant de son âge, semble lui vouer une haine farouche. Son père, en voyage de noces, est à cent lieues de ses tourments.  Bref, un vrai calvaire. Pourtant, au détour d'une balade, elle découvre un vieil hôtel abandonné.  Le début d'une belle aventure humaine !  

"- Il y a peut-être des choses à faire à Foxwood, en fin de compte, lança-t-elle à Callum d'un air complice.  Viens, on va explorer les lieux !"
Avec ce premier tome de ce qui sera une trilogie, on passe un excellent moment de lecture qui n'est pas sans me rappeler des lectures plus anciennes, Le club des cinq et Les six compagnons qui ont bercé mon adolescence, et des plus récentes comme la série Les cousins Karlsson.  Tous les ingrédients sont réunis pour séduire les jeunes lecteurs à partir de 11 ans.  

A commencer par une sublime couverturede Thibaut Rassat.  Derrière les fenêtres évidées de la première de couverture, on peut découvrir le décor de ce mystérieux hôtel Summertime.  Un lieu qui devient le centre de toutes les attentions, de toutes les convoitises.  Autour de lui se cristallise un mystère où lettres énigmatiques, passages secrets et petits animaux bien sympathiques vont constituer la clé.


Ensuite, les thèmes abordés sont modernes.  Les ados de l'histoire sont confrontés à de nombreux problèmes que vivent les jeunes d'aujourd'hui : des familles recomposées, des parents qu'on ne voit plus beaucoup, des déménagements, des nouvelles vies qu'on n'a pas demandées !   Le désintérêt, la maladie et le décès d'un proche font aussi partie des tuiles que doivent assumer certains de ces jeunes héros.  J'ai particulièrement été touchée (métier d'enseignante oblige) par l'un des personnages qui cache une blessure intime, un problème de dyslexie qu'elle vit comme un handicap...

Heureusement, pour contrebalancer les aléas de la vie, il y a encore et toujours l'amitié, l'entraide et la solidarité.  Car, comme pour le foot, une règle fait loi : l'union fait la force !  Et, avec un peu de jugeote et d'huile de coude, on peut modifier la donne.

Enfin, cette histoire tourne autour d'un sujet qui intéresse tous les jeunes : dénicher un endroit pour se retrouver, discuter, faire du sport,... bref, partager ! Or, dans nos sociétés de plus en plus axées sur le profit et l'individualisme, les terrains deviennent rares et ces zones de liberté et de rencontre encore plus. Par leur intelligence, leur débrouillardise et leurs actions pacifiques, les jeunes de cette histoire vont réussir à faire plier le mépris et l'indifférence d'adultes peu scrupuleux.

En bref, un récit qui met en évidence de bien belles valeurs !  A glisser dans les valises de cet été !


1 commentaire:

  1. elle me tente beaucoup aussi cette trilogie ! dans mes lectures de cet été sans doute !

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...