lundi 16 juin 2014

Alter Ego saison 2 - Gail


Dans l'univers d'Alter Ego, il y a des personnages plus sympathiques que d'autres.  Malgré un physique avenant (abstraction faite de son menton), Gail Llewelyn fait partie de la seconde catégorie même si, à sa décharge, il évolue positivement au fil de ce tome.  Scientifique reconnu, il semble plus attiré par l'argent et les femmes que par la vérité scientifique, ce qui lui vaut cette remarque cinglante d'une confrère :  
"Rien n'a changé depuis Galilée.  La crainte d'un changement radical de paradigme provoque toujours les mêmes blocages intellectuels chez les esprits médiocres."
Désigné par l'ONU pour diriger le comité d'experts chargés de valider ou d'invalider la théorie des alter ego - chaque être humain serait lié aux êtres conçus au même instant que lui -, il est persuadé qu'il s'agit d'une vaste fumisterie.  De plus, d'aucuns le soupçonnent d'être à la solde des démocrates américains et du président Mendez désireux d'étouffer l'affaire.  Son arrivée au siège du Simorg à Singapour ne fait donc pas que des heureux.  Au point d'attenter à sa vie ?  Et si son intervention permettait de mettre à jour une découverte encore plus révolutionnaire ?

Ce qui le rend plus sympathique au final c'est son statut d'arroseur arrosé. Car, ironie du sort, c'est de cette théorie qu'il combat que lui viendra le salut - du moins pour un temps !  Dans cet univers aux multiples ramifications, les rebondissements sont légion.  Les personnages de l'ombre aussi...  Chacun avance ces pions, espérant tirer son épingle du jeu.

Dernière pièce du puzzle de la seconde saison avant le verdict prévu pour octobre 2014, ce tome n'apporte donc guère de révélations sur l'intrigue de fond. On ne sait toujours pas où cette extraordinaire découverte des Alter Ego   va mener le monde : à sa perte ou, au contraire, à son sauvetage ?  La balance va-t-elle pencher du côté de la lumière ou définitivement du côté obscur de la force ?  Le dernier tome de la saison répondra-t-il seulement à cette question ?  Les paris restent ouverts.  Toutefois, la théorie prend une dimension supplémentaire, ce qui augure de nouvelles perspectives plutôt intéressantes côté scénario et même côté dessin...  On a déjà un petit aperçu alléchant de ces nouvelles perspectives avec trois cases sublimes dont je ne peux malheureusement en dire davantage au risque de vous en dévoiler trop !

Côté visuel, avec ce 3e volet, le lecteur est d'ailleurs plutôt gâté.  Il peut notamment découvrir la ville fascinante de Singapour et goûter au luxe d'une baignade dans la piscine-toit du Marina Bay Sands ou d'un dîner au sommet de la Swissôtel The Stamford.  





Et le moins qu'on puisse dire c'est que les dessinateurs des décors, Bénéteau, Erbetta et Elias, se sont surpassés - tant le dessin est proche de la réalité des lieux.  

Bref, en alliant scénario en béton qui tient en haleine et dessin irréprochable, ce dernier opus de la série à succès atteint, une nouvelle fois, sa cible ! 

Cela tombe bien puisque ce titre fait partie de mon équipe "Challenge Coupe du Monde" - un premier joli goal d'un de mes milieux de terrain !




Pour aller plus loin :





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...