jeudi 15 mai 2014

Premières bulles (3) - Des canards trop bizarres

Dernier billet dans le cadre de cette nouvelle collection "Premières bulles" ...


Rue de Sèvres  - 14/05/2014
Gwendoline est une cane à la vie bien rangée. Chaque jour, immanquablement, elle effectue les mêmes gestes : de sa gymnastique matinale à son observation des étoiles en passant par ses courses en ville.  Elle aime rester seule à lire de vieux livres, faire du patchwork, rester bien au chaud chez elle l'hiver lorsque ses congénères s'envolent vers le Sud... Et, surtout, elle ne désire qu'une chose : que sa vie ne change jamais !

Pourtant, lorsque Elvis, un canard plutôt farfelu, emménage dans la maison d'à-côté, son univers est bouleversé...  Qui est le plus bizarre de deux ?  Finalement, sont-ils si différents l'un de l'autre ?

Si personnellement, c'est vrai, je n'ai pas été particulièrement séduite par la première de couverture de cette "bande dessinée" adressée aux jeunes lecteurs (dès 6 ans), c'est tout l'inverse en ce qui concerne la mise en page intérieure, le contenu et le message à en tirer.  


Cet album cartonné de 104 pages propose un bon compromis entre l'album classique et la bédé. Aux simples ou doubles pages accompagnées de textes classiques, s'ajoutent quelques cases et bulles. Côté typographie, j'ai particulièrement apprécié ces flèches accompagnées de commentaires off.  Et côté illustrations, les pages qui mettent en scène les constellations...  Elles plairont certainement aux jeunes lecteurs et leur donneront l'envie, eux aussi, d'observer les étoiles...  en compagnie d'un ami ! 



Quant au contenu, cette histoire traite avec beaucoup de finesse et d'humour le thème de la différence et des préjugés.  Gwendoline et Elvis sont très différents et, pourtant, lorsqu'ils apprennent à se connaitre, ils se découvrent de nombreux points communs. Ils découvrent aussi que le jugement est très subjectif : ce qui peut paraître normal pour l'un peut paraître bizarre pour l'autre et inversement !

C'est cette leçon qu'expérimentent nos deux héros !  Dans la foulée, ils gagnent aussi une belle et forte amitié enrichie par leurs points communs et leurs différences !


"Dans sa vie d'avant, avant Elvis, Gwendoline était parfaitement heureuse.  Maintenant, tout lui semble ennuyeux si elle ne peut pas le partager avec Elvis."

En bref, s'il ne faut pas juger les gens à leur apparence, il en est de même pour les livres !  "Des canards trop bizarres" mérite amplement qu'on s'y attarde ! 

Petit plus, la dernière page propose de fabriquer des étiquettes de tisane aux couleurs de Gwendoline...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...