jeudi 29 mai 2014

Les aventures de Bob Tarlouze tome 2 - Mise en scène

Ker éditions, mars 2014

Après avoir résolu de main de maitre la mystérieuse mort de son professeur d'anglais, monsieur Baratin, Bob est à nouveau sur une piste...  Celle de sa flamboyante prof de français, Célia Flamme.
Intrigué par son manège dans les sous-sols du lycée, il décide de comprendre... Qu'y fait-elle ?  A qui envoie-t-elle un baiser du bout des doigts ?  Et que signifie son envie pressante de monter une pièce de théâtre avec ses élèves ?
Bob est loin de s'imaginer, qu'au bout de son enquête, il y a plus d'un cadavre dans le placard !

Une deuxième aventure déjà pour ce sympathique détective en herbe, Bob Tarlouze.  Dans ce tome, on a dépassé son histoire de patronyme difficile à porter et on se centre davantage sur ses qualités d'enquêteur.

Comme l'indique Bob lui-même, il semblerait qu'il y ait un sort sur ses enquêtes.  Car, s'il y a bien un cadavre, la question de l'assassin reste plus problématique...  Et, finalement, l'enquête n'en est que plus intéressante. Centrée sur la psychologie des personnages, elle nous permet de comprendre la mécanique humaine et l'impact que des traumatismes de jeunesse peuvent avoir sur notre vie adulte.

Si les relations compliquées entre Bob et son père sont toujours présentes en filigrane du récit, celui-ci se focalise davantage sur les relations pas simples qu'entretiennent trois des personnages masculins avec leur mère respective. Pour l'une d'elles, on n'est pas loin du film Psychose de Hitchcock !

Côté découpage de la narration, l'originalité est aussi au rendez-vous.  Divisée en cinq lieux qui pourraient correspondre aux cinq actes de cette pièce policière, elle alterne les points de vue de Bob et ceux des autres personnages.  Ainsi, à intervalles réguliers, on entre dans la tête des différents personnages.  Certains avancent bien évidemment couverts.  Les "Dans la tête du coupable" nous donnent déjà les clés de la résolution de l'énigme même s'il faut attendre la fin pour les comprendre. Car l'auteur ménage le suspense et ne révèle le pot aux roses que dans les toutes dernières pages. 

"- Te rends-tu compte que cette histoire ne m'a pas rapporté le moindre centime et que nous risquons vraiment pas mal d'ennuis ?
- Si tu n'as pas lu l'épilogue, tu ne peux pas savoir comment se termine le livre."

Plusieurs coupables potentiels se bousculent au portillon et on est bien en peine de dénouer ce qui se trame exactement dans ces sous-sols.

Sans trop dévoiler l'intrigue, tout tourne autour de la découverte d'un vieux théâtre désaffecté.  Cette histoire s'inspire directement d'une histoire vraie.  Ce théâtre existe bel et bien à l'Institut Saint-Joseph à La Louvière et ce rêve de le réhabiliter également.  Il a suffi que l'enseignante en parle à Frank Andriat et l'histoire était lancée... 

Bien évidemment, si les lieux et certains personnages s'inspirent directement de cette école, les événements policiers qui s'y déroulent sont quant à eux fictifs. Bob n'a pas changé d'établissement et on retrouve  plusieurs personnages qui ont fait le succès du tome 1.  A commencer par La fouine avec qui Bob forme un duo improbable...   Leurs échanges surréalistes constituent des moments parmi les plus savoureux du récit.  Il y a aussi l'intrigant Dragul Zorb... Gageons qu'il sera à nouveau au cœur d'une intrigue dans les prochains tomes.  Et puis, il y a toujours la douce et tendre nounou de Bob, Najmah, qui intervient en voix off dans les pensées du jeune héros lorsqu'il est en proie au doute...

"C'est parce qu'elle m'a vu en grand que j'ai eu envie de grandir.  Il me suffit de repenser à elle pour retrouver la saveur de l'existence."

A propos de surréalisme, Frank Andriat y fait directement allusion de par l'épigraphe qui ouvre ce tome et de par un des lieux clés de ce récit.  Tous deux renvoient à Achille Chavée, un poète surréaliste originaire lui aussi de La Louvière.

Bref, ce deuxième tome est une réussite, tant sur le fond que sur la forme, et vient confirmer le succès du tome 1.  Au menu, on y retrouve de l'aventure, du mystère, du suspense, de l'humour, de l'auto-dérision...  le tout dans un cadre familier : l'école, les copains, la famille. Déjà attachés à ce héros hors norme, les lecteurs, tout comme moi, n'attendent plus qu'une chose : la sortie du 3e opus !


"C'est le théâtre du quotidien qui m'intéresse, pas ces pièces maniérées où les personnages sont toujours trop ou trop peu.  La vie, dans ses détails inattendus, me semble plus palpitante."

Pour aller plus loin :



1 commentaire:

  1. Je viens d'achever le tome 1 que j'ai beaucoup aimé. Il ne me reste plus qu'à commander le tome 2.
    J'ai ri à plusieurs reprises et ça, c'est signe de réussite!
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...