jeudi 26 décembre 2013

Les grands-enfants



« Hier on respectait les aînés, 

aujourd'hui on valorise les jeunes, 

demain on redécouvrira les vieux.  »

Agnès Abécassis


A l'heure où l'espérance de vie ne cesse de grimper dans nos sociétés occidentales, la question de la place accordée à nos aînés est d'une actualité brûlante.  Mais, comme pour les questions écologiques, ce dossier semble sans cesse relégué en dessous de la pile.  Par manque de vision à long terme, par peur de se confronter à un sujet qui "sent la mort", par crainte d'être "contaminé" et de devenir vieux plus vite qu'à son tour ?  Il y a sans doute un peu de tout ça !  

Pourtant, les défis sont énormes, que ce soit en terme de création de structures d'accueil de qualité, de formation d'un personnel d'encadrement de valeur, de soins à domicile à démultiplier, de liens à renouer, de loisirs à réinventer, etc. 

Il suffit de passer quelques heures dans une maison de repos, un centre de revalidation ou même le service de gériatrie d'un centre hospitalier, même les plus côtés qui soient, pour se rendre compte de tout le chemin qu'il nous reste à parcourir !  Et je ne parle même pas de l'aspect humain qui, malgré la bonne volonté et le dévouement du personnel, laisse encore parfois tellement à désirer !  

Ces questions et bien d'autres sont au centre de ce cinquième ouvrage d'Isabelle Godfurnon, justement intitulé "Les grands-enfants".

A travers son expérience personnelle, celle des soins et de l'attention qu'elle prodigue quotidiennement à ses grands-parents, elle dévoile un coin de la partie immergée de l'iceberg.

Son Pa Louis et sa Bobonne, à nonante ans passés, ont la chance d'être toujours à deux et de vivre chez eux.  Bien sûr, tout n'est pas rose - loin de là - et ils ont de nombreux maux sur lesquels Isabelle dépose des mots emplis de tendresse et d'humour.

Les anecdotes sont nombreuses et on rit de bon cœur au dentier disparu et jamais réapparu de sa grand-mère ou au remake d'Edward aux mains d'argent avec pour personnages principaux son grand-père et son rasoir électrique dernier cri.

Par moments aussi, le texte se fait plus grave et nous renvoie à nos propres angoisses, la maladie (notamment ce spectre Alzheimer), la déchéance parfois, la mort. 
"A quoi pense-t-on quand on s'endort au crépuscule de sa vie ?  Distingue-t-on déjà les lumières vives de là-haut ? Parle-t-on plus intensément à ceux qu'on va bientôt rejoindre ?  Songe-t-on à sa longue existence passée? Ou est-on simplement la proie d'une sombre fatigue qui vous emporte ?"
Mais ce titre est surtout un formidable plaidoyer pour que se renouent des relations intergénérationnelles perdues.  Pour eux mais aussi pour soi !  
"Prendre le temps de soigner les siens. Poser un geste tendre après avoir déposé son bagage de courses folles et de stress.  Vouloir d'un monde où l'on n'aurait plus peur de finir seul dans un home réputé pour sa liste d'attente et pour la qualité de ses programmes télévisés débilitants.
Être ensemble jusqu'au bout de la route." 
A l'âge de l'individualisme exacerbé, l'homme a de plus en plus besoin de renouer avec ses racines.  Et qui mieux que les aînés pour nous offrir des racines solides et profondes ?

"Avec le temps, avec le temps, va, tout s'en va..."

Qui mieux que nos aînés pour nous raconter leur temps, celui de la guerre, des vaches maigres, des plaisirs simples, des photos couleur sépia ?

Qui mieux que nos aînés pour nous aider à tracer nos propres chemins, à nous diriger sereinement vers un futur reconnecté avec son passé ?

Bref, un récit lucide et émouvant sur un sujet qui nous interpelle (devrait nous interpeller) tous ! N'est-on pas tous le vieux de quelqu'un ?

"Ils voulaient bien vivre longtemps mais pas devenir vieux comme ça."

Pour aller plus loin :


Hier on respectait les ainésaujourd'hui on valorise les jeunesdemain on redécouvrira les vieux.
Chouette, une ride! (2009)
Citations de Agnès Abécassis
Références de Agnès Abécassis

Read more at http://www.dicocitations.com/citation.php?mot=respect#fTjxlCs0gjRdxUxk.99


Hier on respectait les ainésaujourd'hui on valorise les jeunesdemain on redécouvrira les vieux.
Chouette, une ride! (2009)
Citations de Agnès Abécassis
Références de Agnès Abécassis

Read more at http://www.dicocitations.com/citation.php?mot=respect#fTjxlCs0gjRdxUxk.99


Hier on respectait les ainésaujourd'hui on valorise les jeunesdemain on redécouvrira les vieux.
Chouette, une ride! (2009)
Citations de Agnès Abécassis
Références de Agnès Abécassis

Read more at http://www.dicocitations.com/citation.php?mot=respect#fTjxlCs0gjRdxUxk.99


Source citations sur la page Respect - Citations - Dicocitation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...