mercredi 6 novembre 2013

Le voyage impossible - Tibo et Lime, aventuriers de l'Astral


Voilà trois mois que le père de Tibo est tombé dans le coma pour une raison inconnue.  Lors de ses visites quotidiennes, l'ado espère à chaque fois un miracle...  Un jour, sur la table de chevet, il découvre une carte de visite au nom d'Arcturus, un voyageur astral.  Celui-ci lui apprend que son père travaillait pour une association humanitaire et était sur le point de dénoncer les agissements d'une multinationale coupable de faire travailler les enfants...  Il lui révèle également qu'il y a un moyen de sauver son père...  Pas dans cette dimension, non, mais dans celle de l'esprit !  Tibo aura bien besoin de ses amis, Ludo et Lime, pour réussir ce voyage impossible !

Ce récit de science-fiction (d'anticipation ?), tourne autour des "Out Of Body Experiences". Une matière que l'auteur connaît bien puisqu'il a réalisé plusieurs études reconnues à ce sujet.

Son histoire repose sur l'idée que l'esprit, en se libérant de son enveloppe charnelle, peut voyager à sa guise dans des dimensions où les seules limites sont fixées par l'imagination.  Ces expériences de désincarnation ne sont pas neuves : "depuis la nuit des temps, magiciennes, chamans, mystiques et aventuriers de la Conscience, délaissent leur corps de chair pour voyager au moyen de leur seul esprit, explorent ces terres de Pouvoir et de Connaissance où les attendent les plus incroyables merveilles comme les plus grands dangers". (in Avertissement) 

Le leitmotiv ici est "douter du doute"...  Ce n'est qu'à ce prix que Tibo pourra lui aussi emprunter cette voie de l'esprit.  Ces expériences ne sont cependant pas sans risque.  Le voyageur doit se méfier de son imagination puisque toutes ses pensées, toutes ses peurs prennent vie !

Voilà pour le point de départ auquel le lecteur adhère d'autant plus facilement qu'on a tous, à un moment donné ou à un autre, rêvé de voler librement comme Peter Pan... 

A cela s'imbrique deux histoires complémentaires qui ajoutent encore du piment à cette aventure.  La première renvoie à une question d'une cruelle actualité, celle de l'exploitation de la main d'oeuvre bon marché d'un côté du monde pour créer des biens de consommation vendus hors de prix de l'autre côté. L'autre, heureusement plus romantique, tourne autour de l'amour naissant entre Tibo et Lime.

La bonne humeur de Lime et sa propension à partir dans des éclats de rire incontrôlables, déstabilisent plus d'une fois notre héros et font, par la même occasion, sourire le lecteur.  C'est le cas par exemple au moment où ils sont prêts à échanger leur premier baiser.  

"Si nos nez butent l'un contre l'autre...  on sera ridicules, vraiment pitoyables !  Et tandis que son cœur bat la chamade, elle ne peut s'empêcher de visualiser la scène.  Elle voudrait s'en empêcher, mais elle ne le peut et elle les voit, tous deux, se livrant à une partie d'escrime par nez interposés pour que leurs bouches puissent enfin s'atteindre...  Le sketch !"

Pour le lecteur, cette petite touche légère est la bienvenue dans un récit où on assiste à une lutte manichéenne entre le bien et le mal.

Petits intermèdes agréables eux aussi, ce sont les épigraphes qui chapeautent certains chapitres.  On y retrouve des extraits du Cours d'avance d'Arcturus. Des propos qui peuvent paraître hermétiques parfois mais qui éclairent cependant sur la philosophie de vie du personnage :

"La vie ?  C'est ce qui arrive quand on a prévu autre chose Aussi, accueille de la même façon tous les événements, qu'ils te paraissent "bons" ou "mauvais"  La vie ne fait pas dans le prêt-à-porter ; uniquement dans le sur-mesure. Il ne saurait donc y avoir aucune vie qui te convienne mieux que celle que tu vis.  Plus tôt tu en prends conscience, plus vite tu avances."

Alors, me direz-vous ? Ai-je réussi mon décollage ? Me suis-je laissée emportée dans ce monde astral?

La réponse n'est pas un franc et massif oui.  Malgré toutes les qualités de ce récit et l'originalité des propos (y compris le petit côté Alice de Lewis Carroll du personnage de Lime), je n'ai pas totalement lâché prise...  Sans doute peut-être en raison du trop grand nombre d'explications et de descriptions "techniques" liées à ces OBE ...  Celles-ci prenaient, par moments, un peu trop le pas sur l'aventure en elle-même.  D'accord, il est intéressant de savoir par quelles techniques on sort de son corps, sous quelle forme on existe alors, ce qu'on y vit, les enseignements qu'on doit y trouver... mais je rejoins les propos même du mentor de Tibo : pour réussir, il vaut mieux "ne pas s'occuper du comment, ne pas s'occuper du pourquoi". 

Maintenant, à vous de juger et de voir si l'expérience vous tente ?

Pour en aller plus loin :


  • Jérôme Bourgine - Interview à propos du voyage astral




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...