Accéder au contenu principal

Véra veut la vérité et Dora demande des détails




Véra veut la vérité et Dora demande des détails reprend deux titres précédemment publiés séparément à l'école des loisirs, en 1992 et 1993.  Les regrouper est une excellente idée puisque les auteures, Léa et Nancy Huston, abordent dans l'un comme dans l'autre les questions existentielles que tout enfant se pose sur la vie, la mort et ce qui fait qu'on est unique au monde...  Questions auxquelles, parents, avons bien des difficultés à trouver de bonnes réponses.


Pour Véra, tout commence avec une feuille qui lui tombe sur la tête.  Son père lui dit que c'est une feuille morte.  "Qu'est-ce que c'est, morte ?" demande-t-elle à son papa.  "Ca veut dire une chose qui a été vivante et qui ne vit plus."  L'explication est loin de convaincre l'enfant qui lâche la feuille mais pas la question qui revient, lancinante, et de manière de plus en plus concrète, au fil des ans et des expériences de sa vie...  Jusqu'au jour où c'est son grand-père qui meurt.  Elle attend alors une autre réponse que l'habituel "c'est la vie" et s'interroge sur ce qu'il y a après...
"- J'en ai marre, à la fin, de vos c'est la vie !  C'est pas la vie, ça !  C'est la mort !  La vie, elle est belle !  gaie !  rigolote !  Et c'est pas juste, pas juste, pas juste... !"
Ici, pas de réponse toute faite - "Il y a toutes sortes d'avis sur le sujet." - ni de recette miracle pour éviter à l'enfant de souffrir mais un plaidoyer pour lui fournir une réponse à la fois vraie et personnelle.

"Une fois n'est pas coutume, j'ai trouvé l'explication de mon père tout à fait fantastique."



Si  Véra s'interroge sur l'après, Dora, rejetée par ses copines parce qu'elle est un peu ronde, ne sait pas nager, etc., se sent différente et se pose, quant à elle, des questions sur ses origines : "Où est-ce que j'étais avant d'être née ?" et "Pourquoi est-ce que je suis moi, et pas quelqu'un d'autre?". 

Questions ô combien embêtantes là aussi. Dans ce récit-ci, on y parle individualité, droit à la différence, part de l'hérédité, de l'acquis et du libre-arbitre.  Ici, ce ne sont pas les parents ni l'institutrice de Dora qui lui apportent les réponses attendues mais Bigarrée, une jeune bohémienne pleine de bon sens qui a un œil bleu et un œil vert... 

Dans les deux cas, Dora et Véra font l'apprentissage de la vie.  Ces moments-clés de leur formation sont soutenues par les illustrations douces de Junko Nakamura, des personnages dépourvus d'yeux, peut-être pour faire comprendre aux lecteurs que ces questionnements sont universels et que Véra, Dora, ...  c'est tout un chacun !

Commentaires

Publier un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...

Posts les plus consultés de ce blog

Serial Killer

Avis aux élèves de l'IPC et aux autres qui utiliseraient Voie Active Français 2e!  Cet article a déjà été vu 540 fois!  Votre intérêt me touche!  Attention toutefois, cette nouvelle fait également l'objet d'un exercice d'écriture...   donc évitez d'effectuer un "copié-collé"!!!! A bon entendeur, salut!


Sylvaine Jaoui, Serial  Killer (Ensemble-Tsédaka), éditions Martinière jeunesse, 2007
Avez-vous déjà participé à une opération "Papy d'un jour"?  Oui?  Non?  Lucas, lui, ne peut y couper.  L'idée de M. Marchal, son professeur d'histoire, ne l'emballe pas du tout.  Et c'est le moins qu'on puisse dire.  Il ne voit pas pourquoi, ne bénéficiant pas lui-même de grands-parents gentils, il irait se "taper les inconvénients des vieux des autres."  La rencontre organisée à la maison de retraite "Les oranges bleues" tourne au cauchemar lorsqu'il se met enfin à lire les lettres de "son papy", un certa…

Moi, Boy - Roald Dahl se raconte

Dans Moi, Boy, le grand Roald Dahl évoque les "incidents" qui ont émaillé ses premières années de vie, de sa naissance à ses vingt ans (de 1916 à 1936).  Ceux qui lui ont laissé un souvenir impérissable.  "Certains furent drôles.  Certains douloureux. Certains déplaisants." comme il le précise dans sa préface.
On est cependant bien loin d'une autobiographie classique et pompeuse.  Ces pages se lisent avec autant de plaisir qu'un autre récit de l'auteur.  On y retrouve son humour, son sens inné du récit et on y croise bon nombre de personnages qui semblent familiers - comme tout droit sortis de ses romans !
Au fil des anecdotes évoquées, on découvre ainsi quelques-uns des éléments fondateurs de son oeuvre.  Parfois, il nous l'indique lui-même comme lorsqu'il évoque le lien entre son idée d'écrire son second roman jeunesse, Charlie et la chocolaterie, et les bâtons de chocolat qu'on leur faisait tester lorsqu'il était au collège.  D'…

A vos risques et périls

Editions Thierry Magnier, 2007 Coup de coeur Ricochet / "Ado d’or" du magazine "Ados-livres / Prix Trégor Ado / Prix de la Citoyenneté / Prix Lire@Sénart
L'histoire:
6 ados (3 filles, 3 garçons), une ile perdue dans l'océan Indien, des épreuves, des caméras, 12 semaines d'aventure avec, à la clé, l'espoir pour chacun de remporter 10.000 euros!  Bienvenue dans l'émission "A vos risques et périls"!  Jamais une émission de téléréalité n'aura mieux porté son nom!
Mon avis:

Ce livre m'a réellement surprise et j'ai passé un excellent moment en sa compagnie.  Pourtant, au début, j'ai pensé (à tort) que l'auteur ne s'était pas foulée et nous proposait une simple transposition de tout ce que l'on peut voir depuis des années sur nos petits écrans: l'arrivée en hélicoptère et le largage au bout d'une corde, la construction de la cabane, la recherche de nourriture, les tensions dans le groupe, les vrais ou faux rappro…