dimanche 20 octobre 2013

Je crois que les fées existent. J'y crois, j'y crois...



Shiitake, illustratrice japonaise très prometteuse, aime particulièrement dessiner les jeunes filles et les fleurs.  Elle s'explique quant au choix des couleurs particulières de cette illustration.
"Le violet pâle des campanules et leur jolie forme m'ont donné l'envie de les dessiner avec une fée, qui aurait la même couleur de cheveux que la fleur."

Yôsei, dans le secret des fées.  En voilà un bel album ramené par mon ainée du salon du livre pour la jeunesse de Charleroi.  Voilà bien longtemps aussi qu'elle rêvait de se le procurer...

L'objet en lui-même valait bien l'attente.  D'un très grand format (23,5 x 31,5), ce recueil de poèmes en l'honneur des fées, Yôsei en japonais, nous offre les magnifiques illustrations de Shiitake, présentées le plus souvent en double page.  Le papier glacé et les couleurs tendres rendent le tout particulièrement agréable à l’œil.

L'album est divisé en cinq parties. Les quatre premières renvoient à un des quatre éléments : l'eau, la terre, le feu, l'air.  La cinquième évoque le cours du temps.

Au gré des éléments, des saisons, des moments de la journée, on y croise des fées tantôt connues comme la reine des glaces qui transforme le monde entier en palace ou la tisseuse de nuages qui anime le paysage, tantôt de plus discrètes comme la dyade des baies qui "épice d'un grain de folie les bois et les forêts" ou l'esprit de la lumière qu'on ne peut piéger qu'à travers un prisme parfait. 

Présenté sous la forme d'un portrait-devinette, chaque poème nous fait découvrir une à une vingt fées. On doit ces petits bijoux de simplicité à la plume tendre d'Alice-Brière-Haquet.

Pourrez-vous découvrir la fée qui se cache derrière celui-ci * ?

Je suis je-ne-sais-quoi,
Un feu de bois
Ou un dahlia,
Un reste de pluie
Aussi parfois,
Que l'on respire
Et qui vous emplit de joie.

Légère, si légère,
C'est pourtant sur mes ailes
Que le monde extérieur
Vient jusqu'à votre cœur
Et se grave dans vos sens

Ce magnifique album nous invite, pas à pas, à parcourir le monde de la nature et à prendre le temps de redécouvrir la féerie qui l'habite.

A sa lecture, je n'ai pu que penser avec tendresse à une certaine petite fille qui, enfant, croyait que les fées habitaient son jardin...



* Je suis l'elfe des fragrances


2 commentaires:

  1. moi aussi j'ai aimé les fées que nous offrent les éditions Nobi-Nobi! un peu de rêve même quand on est adulte, ça fait du bien!! ;)

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...