mardi 24 septembre 2013

Prix Farniente 13 + 2014 (1) - Le cœur en braille



Et c'est reparti pour la sélection du prix Farniente 13 + 2014, sélection que je propose encore cette année à mes "p'tis" élèves : 
Holden, mon frère, Fanny Chiarello, Ecole des loisirs
Made in Vietnam, Carolin Philipps, Bayard
Swing à Berlin, Christophe Lambert, Bayard
et Le coeur en braille de Pascal Ruter, Didier Jeunesse



Je commence par ce dernier : une histoire qui colle parfaitement à ce début d'année et au public à qui je la réserve (les 1S - année complémentaire entre la 1ère et la 2e en Belgique).

C'est la rentrée pour Victor.  Malgré ses bonnes résolutions et les espoirs de son père, celle-ci s'assimile à sauter en élastique...  sans élastique.  Pourtant, cette année, rien ne sera pareil pour ce cancre invétéré !  Son miracle a un nom : Marie-José, le petit génie de la classe!

Premier titre lu et j'ai déjà le cœur en bataille pour cette très belle histoire de Pascal Ruter.

En effet, son héros fait battre mon cœur de prof confrontée chaque année aux difficultés de certains de mes élèves.  Pour reprendre une formule de Daniel Pennac, Victor n'a peut-être pas l'intelligence scolaire mais il a bel et bien celle du cœur. Entouré d'un père hors norme mais pétri de tendresse et de bon sens, d'amis eux aussi très originaux - Haiçam, joueur d'échecs surdoué qui parle par métaphores ; les jumeaux Etienne et Marcel, rockeurs aux cœurs tendres - et de son miracle, Marie-José, sa violoncelliste surdouée, il va peu à peu sortir de sa spirale négative et découvrir qu'il a en lui des tonnes de ressources insoupçonnées...  Si son évolution scolaire est évidente, son apprentissage de la vie l'est bien plus encore.  Cette histoire le voit sortir grandi humainement ! A l'image de l'oiseau dont il prend soin, au terme de l'année, il est fin prêt à prendre son envol  !

Entre les deux, il nous régale de ses répliques spontanées qui n'appartiennent qu'à lui :
"- Tu as une superbe hémorroïde au doigt.  C'est une vraie ?"
Ce titre est en outre bourré de références scolaires, littéraires et musicales qui rappelleront de bons - ou de mauvais - souvenirs à certains !  Équations, problèmes de géométrie, poèmes, grands auteurs, etc.  Tantôt on sourit des réponses farfelues de Victor, tantôt on se dit que finalement c'est très loin tout ça et qu'à sa place, on ne ferait pas les fiers non plus !

Ajoutons encore que cette histoire recèle un secret que Victor et Marie vont tenter de préserver jusqu'au bout de l'année, envers et contre tout, envers et contre tous et vous comprendrez que cette histoire est à lire sans plus attendre.

En conclusion, comme l'indique le P.S. de la 4e de couverture :
"Si vous avez envie de rire, c'est normal.  Si vous avez envie de pleurer, c'est normal aussi."
Et c'est vrai !  On rit, on pleure et ça fait du bien !  Les personnages sont truculents (celui du pion qui découvre la littérature ne vous laissera pas indifférent), l'aventure qui unit Victor et Marie-José des plus prenantes, les thèmes traités (les difficultés scolaires, l'entraide, l'amitié, le handicap, ...) abordés avec humour et sensibilité, l'histoire en elle-même à la fois légère et profonde...  On ne peut que fondre !

Retrouvez les avis de mes copinautes d'A l'ombre du grand arbre, 3 étoiles, Les lectures de Kik, Méli-Mélo de livres, La littérature jeunesse de Judith et Sophie, A lire aux pays des merveilles.

1 commentaire:

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...