mercredi 21 août 2013

Le journal malgré lui de Kenry K. Larsen - ce qu'il faut savoir en dix points...

 
© Hélium/Actes Sud, 21/08/2013

LE SAVIEZ-VOUS ? Ce titre porte un sous-titre entre parenthèses : "écrit uniquement parce que mon psy y tient, mais franchement c'est moisi".
Après avoir vécu un drame aux multiples répercussions, Henry a bien du mal à exprimer ses émotions : il se met notamment à parler comme un robot...  D'où son père l'envoie chez un psy qui lui conseille d'écrire son journal.  Ce qu'il fait, à contrecœur, du moins au  début !
 
LE SAVIEZ-VOUS ? Cette question, le narrateur la place très souvent en début d'une nouvelle page de son journal.  L'occasion d'apprendre, par exemple la signification et l'origine du mot "psychologie"; le sens de SSPT, le syndrome de stress post-traumatique ; les mœurs des animaux comme les cafards ou les mouches drosophiles ; la crémation des corps, etc.
Tous ces petits sujets bizarroïdes ne sont pas anodins et constituent, le plus souvent, une clé pour comprendre l'état d'esprit du personnage.
 
LE SAVIEZ-VOUS ?  Au fil des pages, Henry arrive à mettre des mots sur les traumatismes qu'il a vécu et, pièce par pièce, on reconstitue le puzzle et découvre ce que cachent les mots "Ca" et "l'Autre Chose".  Un pas après l'autre, il avance même si, parfois, certaines résistances sont plus difficiles que d'autres à surmonter (d'où ces passages barrés dans le texte). 
"Je voudrais que le temps se rembobine d'un an.  Je voudrais changer le cours de l'histoire.  Je voudrais changer ce que j'ai fait le soir du 30 avril."
 
Malgré un déménagement, un nouveau départ dans une nouvelle école, l'histoire semble se répéter.  Pourra-t-il, cette fois, intervenir à temps et infléchir le cours des événements et, par la même occasion, guérir de ses blessures ?  C'est tout l'enjeu de ce récit.
 
LE SAVIEZ-VOUS ? Ce livre aborde d'une manière originale le difficile thème du harcèlement scolaire.  Ici, les choses vont très-très-très loin...  Le message délivré par l'auteur est cependant très clair : il faut briser à tout prix la loi du silence !  En parler et en parler encore.  Ce livre plein d'humour, de lucidité et d'émotion peut être un bon moyen d'y arriver !
 
Il évoque également les dégâts collatéraux qu'un drame d'importance peut provoquer au sein d'une famille et le besoin pour chacun de retrouver des repères solides pour se reconstruire.
 
Enfin, il relance aussi le débat sur la possession d'armes à feu - un débat qui n'a pas fini de faire couler l'encre - le sang - outre-Atlantique.
 
LE SAVIEZ-VOUS ? Le combat que mène Henry pour sortir la tête de l'eau trouve un écho symbolique dans les combats de catch dont tout son entourage est fan.  Bon, j'avoue, ce n'est pas un sport que j'apprécie et je zappe systématiquement lorsque je tombe sur ce genre de programme à la télé mais, ici,  ces combats sont autant de petites paraboles qui permettent de mieux comprendre où en sont les personnages.  Un peu comme, pour ceux qui connaissent, les histoires de catch que Mamy rose racontait à Oscar, ce petit garçon qui n'a plus que quelques jours à vivre, dans Oscar et la dame rose d'E.-E. Schmitt.
 
LE SAVIEZ-VOUS ? Même si le sujet est grave, ce récit est pourtant empreint d'énormément d'humour et le personnage fait preuve d'une bonne dose d'auto-dérision. Parfois, il est même un peu dans la provoc comme lorsque son psy lui demande de lui raconter un épisode heureux de sa vie de famille et qu'il lui raconte des blagues de prouts.  L'auteur réussit donc pleinement son pari : nous divertir tout en nous émouvant par une histoire hors du commun. 
 
LE SAVIEZ-VOUS ?  Cette histoire est aussi une magnifique histoire d'amitié entre Henry et Farley Wong, l'élève au look le plus ringard du collège.  Si au début, Henry espère bien "passer au modèle supérieur",  il ne pourra rester insensible à ce personnage hors norme !  D'autres personnages hauts en couleur vont peu à peu se greffer à ce duo de choc, à commencer par le psy d'Henry.  Et le moins qu'on puisse dire c'est que tous auraient de quoi rédiger leur propre journal intime malgré eux !
 
LE SAVIEZ-VOUS ? Il semblerait qu'en littérature jeunesse, comme dans la vraie vie, le diarisme plait moins aux garçons qu'aux filles.  Ceux-ci préférant l'action à l'introspection.  Pourtant, gageons qu'à la  lecture de ce journal mêlant les deux, ils changeront d'avis !
 
LE SAVIEZ-VOUS ?  Le récit se déroule au Canada, à Vancouver, dans la province de Colombie-Britannique où vit l'auteure.  Cette géolocalisation se sent dans le texte, notamment lorsqu'elle évoque les habitudes scolaires.  On est ainsi quelque peu dépaysés.
 
Pour conclure et finir de vous convaincre...  LE SAVIEZ-VOUS ? Ce livre a reçu en 2012, à peine deux mois après sa sortie, le Governor General's Literary Award, le plus prestigieux prix canadien anglais pour les romans adolescents.

Avec ce titre, je participe au
 
challenge album
 


Coup de cœur partagé par Pépita - Méli-Mélo de  livres.

Pour aller plus loin :
  • Interview de l'auteur
 

Le Journal malgré lui de Henry K. Larsen - Interview de Susin Nielsen from Hélium éditions on Vimeo.

2 commentaires:

  1. Voilà un livre intéressant !! Il ne fait pas partie de ma sélection de la rentrée, mais si je m'écoutais je n'aurais jamais posé le point final à ma liste de 14 livres...
    Je le note en tout cas !

    RépondreSupprimer
  2. Chouette billet, Céline ! J'aime beaucoup ta façon originale de la présenter, et qui colle d'une certaine façon au ton un peu décalé du roman ! Je viens de le lire et je trouve que l'auteure réussit un vrai tour de force dans ce récit bien mené et souvent hilarant sur une intrigue bouleversante.

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...