lundi 24 juin 2013

Rendez-vous en septembre



Sur les bancs de l'école, on ne rêve que d'une chose : lui dire enfin bye-bye !  Une fois sortis, confrontés à la vie, la vraie, malmenés, bousculés, on y retournerait volontiers.  Histoire, ne fût-ce qu'un moment, de retrouver cette innocence perdue...  Le temps de ce court récit, replongeons-nous dans notre été de l'après-bac (ou après rhéto en Belgique) !
 
Sur la photographie, 11 jeunes bacheliers sourient à la vie, aux examens réussis, aux vacances qui commencent...  Avant de s'ébrouer chacun de leur côté, ils se donnent rendez-vous en septembre. Seront-ils toujours les mêmes ?  Entre rêves, projets et réalité, il y a parfois un gouffre.  Chacun l'expérimente à son niveau. 
 
Car, les vacances après le bac, ont une saveur particulière : entre légère amertume d'une époque révolue et griserie d'une vie à construire.  C'est l'heure des choix, des questionnements pour le futur.  Au bord du précipice, il faut sauter...
 
Anne Vantal nous propose avec beaucoup de justesse onze instantanés, onze journées charnières où chacun de nos bacheliers de la photo va définitivement tourner la page de son enfance. 
 
On suit donc onze moments bien différents où le destin des uns et des autres semble se mettre en place.  Il y a par exemple le premier, celui de Leila, issue de l'immigration, qui projette de devenir assistance sociale et se décarcasse pour trouver un boulot d'animatrice dans un centre qui accueille des "enfants en difficultés".   Non seulement elle comprend réellement ce que "trop de travail" veut dire mais apprend aussi, à ses dépends, les ficelles du métier.  Ou celui de Juliette qui découvre qu'elle est enceinte, de quoi contrecarrer tous ses plans d'avenir...  Ou encore celui de Tristan dont  la famille s'étiole après le décès du père...  Etc.

Bien sûr, parfois, on reste un peu sur sa faim et on aimerait suivre un peu plus longtemps l'un ou l'autre personnage.  Mais là n'est pas l'objectif de l'auteure.  Il ne s'agit pas pour elle de nous raconter par le menu la vie de onze jeunes adultes mais plutôt de mettre en lumière cette étape de la vie où chacun se trouve à la croisée des chemins, où chacun désormais va emprunter une voie différente, la sienne, celle de son avenir.   
 
Et, en guise d'épilogue, elle clôt la boucle lorsque Leila,  Juliette, Tristan  et les autres se retrouvent en septembre.  Deux mois seulement se sont écoulés et pourtant rien n'est plus pareil, rien ne sera plus jamais pareil !
 
Une radiographie sans concession d'une pseudo jeunesse dorée où se côtoient les rires et les larmes, où la pulsion de la vie est malgré tout la plus forte !
 
"Emma respira l'air frais et leva les yeux.  Sur le bleu du ciel, les feuilles jaunies paraissaient éclatantes de vie.  Dans quelques semaines, il n'y aurait rien d'autre que des branches dénudées, mais Emma s'en fichait.  Une fille comme elle ne craignait vraiment rien." 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...