dimanche 9 juin 2013

Ce livre cache un très grand secret



Vous êtes comme moi, je présume. Il suffit qu'on vous interdise quelque chose pour que vous ayez envie de le faire !  Aussi, lorsque vous tombez sur une page de garde qui vous indique : "ATTENTION : NE TOURNE PAS LA PAGE !", vous la tournez, bien sûr !  Surtout que la 4e de couverture vous a déjà intriguée avec son résumé en miroir, que les infos sur l'auteur vous laisse dans le flou le plus total et que son avant-propos joue sur le même tableau !  De quoi vous chauffer avant même de commencer !
 
Vous en dire beaucoup plus ?  Je ne puis car, comme le dit Pseudonymous Bosch, cela pourrait vous mettre en danger de mort !
 
Je me limiterai donc au strict nécessaire. Sachez donc qu'il y est question de deux jeunes de onze ans : Cassandra, survivaliste, qui s'imagine sans cesse les pires des complots et se trimballe avec un sac à dos de survie sur le dos et Max-Ernest, bavard maladif, amateur de blagues et d'énigmes.  Par un concours de circonstances, ils se retrouvent sur la piste d'un magicien mystérieusement disparu atteint de synesthésie ou confusion des sens... (Cassandra et Max-Ernest sont bien évidemment des noms d'emprunt.)
 

Vous en voulez plus ?   D'accord !  C'est bien parce que c'est vous ! 
 
L'auteur est omniprésent et multiplie les interventions, en notes ou même à l'intérieur du texte, au risque parfois pour le lecteur de frôler l'indigestion. 
 
"Nous allons donc, toi et moi, lire par dessus les épaules de Max-Ernest et de Cass.  Avant cela, je propose que nous fassions une petite pause.  Si tu as besoin d'aller aux toilettes, profites-en.  Si tu as sommeil, va te coucher et attends demain pour lire le chapitre suivant.  Découvrir cette histoire exige d'avoir toutes ses capacités."
Le premier et le "dernier" chapitres ont également droit à un traitement spécial.  Le premier chapitre n'est qu'une suite de xXXxx, l'auteur, par excès de précaution, refusant d'en révéler trop sur les protagonistes.  Quant au dernier, à vous de le découvrir... 
"Oui, l'histoire tourne autour d'un secret.  Mais elle est elle-même secrète."
 
Et ce secret ? Un peu décevant finalement hormis son point de départ.  Intéressantes toutes ces infos autour des gens qui mélangent dans leur tête les sons et les couleurs, et même les odeurs.  Ainsi, par exemple, savez-vous que certaines personnes perçoivent les lettres en couleur.  Cette particularité s'appelle l'audition colorée ou synopsie.
 
Par contre, si je n'ai pas vraiment été emballée par l'intrigue, je me suis, contre l'avis de l'auteur, attachée aux personnages, en particulier aux deux grands-pères de substitution de Cass.  A la fois tendres et plein d'humour, ils ne sont pas avares de bonnes histoires.  Je ne sais pas vous mais moi, j'aime les histoires !   Pourtant, comme le constate l'auteur :
 
"Crois-moi, plus on vieillit, plus on a envie d'écouter des histoires le soir.  Et moins on a de chances d'en entendre."
 
En conclusion, un livre à la fois original et classique.  Original dans la façon qu'a l'auteur de nous accompagner tout au long de l'histoire (interventionnisme qui pourrait lasser les lecteurs attachés à leurs libertés) et classique dans le déroulement de l'intrigue.  Ajoutons que le mot de la fin, si vous arrivez sain et sauf jusque-là, relance la machine et vous invite à...  ne surtout pas lire la suite si vous tenez à rester en vie !  On ne change pas une recette qui marche ! 
 
Avec ce titre, je participe au
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...