dimanche 5 mai 2013

L'Arc de la lune


Léo, quinze ans, est un félissien, lointain descendant d'un croisement magique entre les humains et les félins.  Sa différence ne lui vaut que des ennuis !  Maltraité par son beau-père, rejeté par sa mère qui a reporté son affection sur ses deux autres enfants, brimé par les autres enfants du village, il n'a d'autre choix que de s'enfuir dans la forêt, le seul endroit où il se sent chez lui...  Débute alors pour lui une série de rencontres, plus extraordinaires les unes que les autres, qui vont à jamais bouleverser son destin...

Avec ce court récit de Pierre-François Kettler, on plonge allègrement dans l'héroïc-fantasy.  L'univers décrit par l'auteur est empreint de magie.  On y croise gobelins, orques, magiciens, félissiens et loupines...  Notre héros, quant à lui, comme le veut le genre, est appelé à un grand destin.  Il est d'ailleurs sur la fin question de prophétie le concernant.  Doté de nombreuses capacités,  tant physiques que morales, il se révèle extrêmement doué : outre les particularités héritées de son père (vision nocturne, griffes rétractiles, ...), il parle le langage des loups, est d'une adresse incroyable pour son âge, notamment avec un arc et des flèches, ... 

Mais ce récit est bien plus que cela...  et c'est ce qui m'a plu.  Tout au long de son cheminement, Léo est à la recherche d'une famille de substitution.  Une famille qui acceptera sa différence !  Et les messages de tolérance et d'amour à l'égard de la nature comme de tous les êtres qui la peuple émaillent toutes ses rencontres.  Tous ces enseignements participent à la construction de sa personnalité, au façonnement d'une belle âme...  Ils lui permettent également, petit à petit, d'apprendre à donner, à recevoir, à panser ses plaies et à faire le deuil de cette affection qu'il n'a pas reçue de ses proches !
"Ce ne sont pas les coups qui font le plus souffrir.  Les traces s'effacent en quelques jours.  Ce sont les mots qui les accompagnent.  Ils abîment le coeur." 
Par-ci, par-là, on a droit aussi à quelques touches d'humour.  Ses "maitres" ne se prennent pas vraiment au sérieux.  Pour preuve, par exemple, ce dialogue surréaliste entre Léo et Baka-le-Shaman-gris sur les vertus du pet...

Seul bémol cependant.  Ce texte semble inachevé.  De nombreuses questions restent sans réponse : qui est le père de Léo ?  et celui de son amie loupine ?  Pourraient-ils être frère et soeur ?  Quelle est la teneur de la prophétie qui pèse sur leur destinée ?  Que sont les fameuses guildes auxquelles ils sont voués à appartenir ?

Un seul espoir donc : qu'il s'agisse là d'un 1er tome d'une série à venir !

1 commentaire:

  1. Bien sûr qu'il existe une suite !
    Je peux même dire que, moi, Eschylle, je suis à l'origine des aventures de Léo (le héros de L'Arc de la lune.
    Mais je ne me suis pas présenté : Eschylle, chat siamois, qui en suis à ma troisième vie (dont la deuxième sur le monde de Belmilor). J'en dis plus sur le site conçu avec mes petites pattes (de velours évidemment).
    Encore merci pour la sympathique lecture...
    Nombreux sont les lecteurs qui attendent la suite... écrite depuis plus de deux ans déjà, et qui relate les aventures de Wulfina... et les miennes, surtout, quelques années plus tard...

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...