samedi 13 avril 2013

Ulysse Moore 8 - Le maître de la foudre

 
Suite du 2e cycle des aventures d'Ulysse Moore.  Pour rappel, après avoir résolu l'énigme "Ulysse Moore" et ses Portes du Temps, les jumeaux Covenant et leur ami Rick reprennent une vie "normale" à Kilmore Cove, ce village qui ne figure sur aucune carte.  C'est sans compter sur la découverte d'Anita Bloom, bien loin de là, à Venise, d'un livre-fenêtre qui relance l'aventure... 
Rick, Jason et Anita s'envolent pour la France, à la recherche du "village qui se meurt" et de sa dernière habitante ; Tommi, l'ami vénitien d'Anita, cherche quant à lui à rejoindre la Venise du XVIIIe siècle et trouver le passage vers Kilmore Cove afin de faire part de ses découvertes ; Julia, aidée de Nestor, se met elle sur la trace d'un autre carnet de l'illustrateur Morice Moreau avec ainsi l'espoir de communiquer avec son frère et ses amis et de pouvoir les aider ...  Tapis dans l'ombre, les Incendiaires veillent, prêts à tout détruire, à tout bruler !  Ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils sont sur les traces des bâtisseurs des Portes du Temps...
 
Ce tome débute par une entrée en matière plutôt brulante (au sens propre !) : Malarius Voynich, le chef des Incendiaires, laissant exploser toute sa haine contre l'originalité et la force de l'imaginaire... Si, tout au long des pages, on découvre un peu plus les motivations de ce club des Incendiaires et leur haine à l'encontre des Voyageurs imaginaires, elles n'apportent toutefois pas vraiment de révélations fracassantes.  Tout au plus avons-nous droit à certaines précisions sur la psychologie de certains personnages et la filiation d'autres. 
 
Par contre, se mêlent à l'aventure proprement dite d'autres petites intrigues amoureuses bienvenues.  C'est ainsi que Rick et Jason tentent d'établir des règles à suivre pour comprendre les filles... 
 
"Règle numéro 1.  Si quelqu'un te dit qu'il y a une fille qui t'aime bien, et que toi aussi, tu te rends compte que tu l'aimes bien, alors, tu peux être sûr qu'à partir de ce moment-là, vous allez tout faire pour vous éviter et pour ne plus vous parler. (...)
Règle numéro deux.  Si tu veux plaire à une fille, tu n'as qu'à faire le pitre !"
 
Ces "Je t'aime... tu me fuis ; tu m'aimes...  je te fuis" apportent une note d'humour et de fraicheur dans ce tome où  le lecteur n'est plus guère surpris par tout le côté fantastique de l'aventure !  (Même s'il faut avouer que cette idée de livres-fenêtre qui permettent aux possesseurs de communiquer entre eux est une trouvaille plutôt intéressante !)
 
Côté aventure justement, le lecteur devra ronger son frein à l'issue de ce tome.  Celui-ci ne s'achève pas sur une fin provisoire mais se termine  sur un suspense intense...  L'auteur a vraiment bien compris comment maintenir ses lecteurs en haleine !  Il en est de même lorsqu'il alterne avec succès les chapitres, tantôt centrés sur certains protagonistes, tantôt sur d'autres !  Ainsi, par exemple, il nous laisse au chapitre 14 avec un Jason basculant dans le vide et ce n'est qu'au chapitre 17 qu'il nous livre enfin ce qu'il advient de lui...
 
Côté illustrations (toujours de Bruno Iacopo), après avoir eu droit aux magnifiques portraits des protagonistes dans le tome 7, l'illustrateur nous offre ici des vues en pleine page des intérieurs :  la cuisine de la Villa Argo ; le bureau de Voynich ; la Maison de Calypso, etc.  Dessins un peu moins "glamour" certes mais toujours aussi bien réalisés.  Chaque début de chapitre est en outre illustré par un détail finement présenté.
 
En conclusion, un tome qui se laisse lire mais qui m'a moins emballée...  La magie s'estompe peu à peu...  J'espère que le 9e viendra bousculer davantage tout cela !  Surtout que le voyage est prometteur : l'Arcadie, excusez du peu !
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...