samedi 23 février 2013

Mad, Jo et Ciao - three days on the road



Tout est dans le titre...  ou presque !
Mad, Jo et Ciao sont trois naufragés de la route ou plutôt, comme préfère le penser Mad, des naufragés de la vie qui ont échoué sur la route.  Mad Dog, transporteur de bétail pour l'abattoir, surnommé ainsi par les autres routiers en raison des cris qu'il poussait dans ses cauchemars, la nuit, sur les parkings, avale des kilomètres à travers l'Europe pour oublier qu'il a eu une vie avant.  Jo, jeune fille paumée de l'Est, s'est retrouvée à faire le tapin sur les aires d'autoroutes avant même d'avoir découvert les "beautés" de l'Ouest.  Elle se jure d'en finir avec tout ça.  Et, Ciao le fou, qui erre sur les stations essence, a oublié qu'il a été un "monsieur" avant...
Par les hasards de la vie (une pute, des macs violents, une baston, une fuite), les voilà embarqués tous trois dans une cavale à travers toute la France, de Valence  au Mont-Saint-Michel, pour le meilleur...  et le pire !
 
Ce "road tripes", comme l'annonce la 4e de couverture, vous embarque pour un drôle de voyage en direction des plages du débarquement.  Un trip où l'on suit l'évolution de Mad, le narrateur.  De sa solitude à sa possible rédemption en passant par les démons qui rongent sa vie.  On apprend ainsi peu à peu les raisons qu'il l'ont poussé à devenir ce loup solitaire, exilé du monde.  Sa rencontre avec Jo va l'amener à mettre de l'ordre dans sa tête.  Même si la jeune femme souffle le chaud et le froid, le voilà enfin sorti de sa route monotone.
 
En parlant de Jo, son personnage recèle de nombreuses zones d'ombres que nous découvrons par bribes.  A multiples facettes, elle peut tour à tour faire preuve de chaleur et de détachement froid... 
"Dangereuse, envoûtante
Religieuse mante" 
comme le chante Renan Luce dans son titre "Nantes".
Mad est-il plus audacieux et ira-t-il au bout du voyage ou finira-t-il, lui aussi, par la planter là ?

Ce récit nous fait vivre également au plus près le quotidien des routiers "pas toujours sympas".  Jamais plus, non jamais, je ne croiserai un camion de bétail sans penser à Mad !  Les routiers au volant de ces poids-lourds partagent-ils tous son humanité envers les bêtes qu'ils convoient ?  J'en doute, malheureusement ! 
 
Ces trois jours sur la route sont aussi l'occasion d'écouter de nombreux morceaux qui ont fait l'histoire du rock n'roll.  Ces chansons ponctuent les heurs et malheurs de ce périple, à tel point que les titres des chapitres portent leurs noms.  De grandes pointures bercent ainsi notre lecture : The Animals, Bruce Springsteen, The Rolling Stones, Bon Jovi, Dire Straits, Jimmy Hendrix, AC/DC - Motörhead, Johnny Cash, Jerry Lee Lewis, The Shadows, Elvis, Johnny Cash et Joe Strummer. 
 "C'est une illusion de croire qu'un matin, on se réveille et que les compteurs ont été remis à zéro."
En conclusion, laissez-vous embarquer dans ce voyage au bout de la route... Assis derrière la grande vitre du Man de Mad, vous en aurez plein les yeux et les oreilles, pour peu que vous preniez le peine, à chaque chapitre, comme le font Mad et Jo, de prendre un nouveau CD dans la boite à gants.
Les émotions seront elles aussi au rendez-vous. Apprêtez-vous à faire le grand écart, en cotoyant au plus près ce qui fait la beauté comme la laideur des hommes.  Il y aura de l'amour, du sexe, de la violence...  et de l'espoir aussi !
 
Une double belle découverte en ce qui me concerne : celle d'une maison d'éditions belge (cocorico !) qui n'a pas peur de prendre des risques et d'emprunter des voies de traverse (à son actif la publication prochaine d'un premier titre d'une nouvelle série de Fank Andriat au nom pas facile à porter, "Bob Tarlouze") et d'une jeune auteure qui a su m'embarquer dès les premières lignes tant par son style agréable que par l'histoire prenante qu'elle nous fait vivre.
 
"Je suis Mad Dog : aucune route ne me fait peur."
 
D'habitude, j'ajoute volontiers une playlist à ces livres qui font la part belle à la musique.
Ici, pas la peine, à l'occasion de la présentation du Mad, Jo et Ciao, trois artistes, l'interprètent pour nous !

 


 
 
 
Pour aller plus loin :
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...