vendredi 4 janvier 2013

Terrienne - Prix Farniente 13+ (3)

 
 
L'histoire :
 
Un vieil écrivain qui se croit fini, une ado différente qui recherche sa soeur disparue le lendemain de son mariage, un patelin qui apparait et disparait...  Et si la réalité dépassait la fiction ?
 
Mon avis :
 
Avec ce titre, Jean-Claude Mourlevat nous invite à franchir la frontière de "l'ailleurs".  Ici, le voyage qu'il nous propose fait froid dans le dos et ramène à la surface nos peurs les plus profondes.  Au bout du chemin, il est question d'enlèvement, de séquestration, de traite d'humaines, de camisole chimique...  et même de solution finale pour éliminer tout qui devient gênant... 
 
Bien sûr, tous ces événements ont lieu dans un univers parallèle mais on ne peut s'empêcher d'établir des ressemblances avec des évéments qui existent ou ont existé !  Ainsi Estrellas (une ville de cet ailleurs) et les trains qui y conduisent ne peuvent qu'évoquer le spectre des chambres à gaz et de la déportation.  Le chapitre qui y est consacré s'intitule d'ailleurs "Le chemin de fumée" (titre que l'auteur a emprunté au roman de Rachel Hausfater qui traite des souffrances endurées par les rescapés des camps). 
 
L'univers qu'il dépeint, à la fois similaire et très différent du nôtre,  est également d'une beauté glaciale et aseptisée.  On pourrait résumer ce monde par la formule : insipide, inodore, incolore...  A tel point qu'une fois la cinquantaine, on y meurt d'ennui !  De quoi apprécier plus que jamais notre bonne vieille terre ainsi que l'humanité qui la peuple, quels que soient  ses défauts et nombreuses tares ... 
 
Toutefois, cette réalité parallèle plus que dérangeante est dépeinte de manière très prudente par l'auteur et les euphémismes sont légions (c'est par exemple le cas lorsqu'il évoque ce que subit la soeur de l'héroïne).  Même s'il s'agit avant tout d'un roman destinés aux ados, cette retenue m'a quelque peu étonnée.  Si mes souvenirs sont bons, il tournait bien moins autour du pot dans La balafre, par exemple.
 
Parmi les personnages présents dans cette histoire, c'est celui du romancier déprimé qui m'a davantage interpellée.  Habitué à inventer une réalité surnaturelle à laquelle il ne croit pas, il s'amuse à se faire peur et à franchir la frontière que ses héros de papier ont tant et tant de fois traversée.  Vous serez je pense surpris, comme moi, du destin que lui réserve l'auteur.   Que va-t-il se passer pour lui ? 

"... quelque chose d'inattendu, quelque chose que personne n'aurait pu prévoir : ni les deux héros,ni le lecteur, ni même l'auteur.  Personne."
Le personnage d'Anne (ma soeur Anne...), l'ado qui recherche sa soeur ainée avec beaucoup d'opiniâtreté, est présentée comme un peu décalée par rapport aux jeunes de son âge.  A la fois spontanée et plus mature, ses réparties vous enchanteront  et sa rencontre avec Bran, le garçon hybride qui l'aidera dans sa quête, comblera les plus romantiques...  Et "last but not least", pour ceux qui sont fans de Keane (comme moi), Anne les écoute tout au long de cette aventure...



Bref, un récit à la croisée des genres : fantastique, science-fiction et romance qui remet au gout du jour les histoires de Barbe bleue et du mythe d'Orphée.

Comme l'indique la 4e de couverture, après cette lecture : "Vous ne respirerez plus jamais de la même manière".
 


Pour aller plus loin :


 


3 commentaires:

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...