dimanche 7 octobre 2012

Une soupe au caillou

A la recherche d'un titre qui parlait de nourriture, je suis retombée sur cet album que nous avons lu et relu à nos deux filles il y a quelques années.
 
Ce titre d'Anaïs Vaugelade aux éditions de l'école des loisirs est sorti en 2000 mais n'a pris aucune ride.

 
L'histoire:
 
"C'est la nuit, c'est l'hiver.
Un vieux loup s'approche du village des animaux."
 
Dans son sac, un caillou pour concocter une bonne soupe au caillou...
Il est vieux et n'a plus qu'une seule dent, se disent les villageois.  Et puis, ils ont bien envie de goûter à une soupe au caillou...
Peuvent-ils lui faire confiance?
 
Mon avis:
 
Dans ce récit, le lecteur s'interroge jusqu'à la fin sur les véritables motivations du loup.  Cette histoire de soupe n'est-elle pas une ruse pour croquer les animaux du village les uns après les autres?
 
Tous vont se montrer solidaires et s'assurer que leur compagne, la poule, n'est pas en danger.  On a ainsi l'occasion de rencontrer le cochon, le canard, le cheval, le mouton, la chèvre, le chien.  Je me souviens que l'arrivée des animaux donnait à chaque fois lieu à un comptage.  "La poule, le loup, ça fait deux...  La poule, le loup, le cochon, ça fait trois..."
 
A la recette initiale du loup, chacun va ajouter sa petite touche personnelle:
 
"Alors le loup récite la recette:
"Dans une marmite mettre un gros caillou, ajouter de l'eau et attendre que ça bouille."
"Et c'est tout?"  demanda la poule.
"Oui, c'est tout."
"Moi, dans mes soupes", dit la poule "j'ajoute toujours un peu de céleri."
"On peut, ça donne un goût", dit le loup."
 
On découvre ainsi les goûts de chacun: le céleri, les courgettes, les poireaux, les navets, le chou, ...  L'occasion de parler avec l'enfant de ses propres goûts, de ce qu'il aime et aime moins...
 
Tous finissent autour du feu, boivent un coup, se racontent des blagues, discutent et se rendent compte combien c'est agréable d'être tous ensemble! 
 
La morale est double:
 
Un: il faut toujours se méfier des apparences.
Deux: De la solidarité et le partage nait la convivialité!

Et si le loup, rusé, finit par avoir un repas à bon marché, il donne bien plus qu'il ne reçoit...  à moins qu'il n'ait été pris à son propre piège et que ses intentions n'étaient pas si louables que cela...  Chacun interprétera comme il le désire!
 
Côté dessin, les décors sont assez épurés pour mettre en vedette les animaux du village qui accourent les uns après les autres au "secours" de la poulette qui a laissé entrer ce grand "méchant" loup.  Les couleurs sont chaleureuses, des jaunes, des ocres, des rouges...
 
Quant à cette fameuse soupe au caillou, saviez-vous qu'elle existe réellement!   D'après l'article de Wikipédia, "la soupe au caillou est une soupe paysanne traditionnelle française, où un caillou est ajouté pendant la cuisson.  Ce mode de cuisson a été longtemps utilisé dans la vallée de la Moselle en amont d'Epinal.  (...)  La cuisson étant maintenue à petit feu, le galet est en perpétuel mouvement et agit comme un pilon qui écrase les différents composants de la soupe, en affinant la texture et en répartissant les sucs."
 
Bon appétit!
 
 

 
 

1 commentaire:

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...