samedi 13 octobre 2012

Alter Ego saison 1 (7) - Ultimatum



Fouad est mort avant d'avoir pu révéler les agissements suspects de la HWC et ce qui se cachait en réalité derrière la campagne "World war to aids".  De son côté, Miep, la hackeuse qui l'a aidé retrouve Camille, la fille de feu Suzanne Rochant, la scientifique à l'origine de la découverte de la théorie des Alter Ego : les personnes nées au même moment de par le monde dépendent les unes des autres pour leur santé et leur vie.  A elles deux, elles détiennent une véritable bombe, des infos qu'elles menacent de balancer dans les médias.  Les grands de ce monde, impliqués dans ce gigantesque complot visant au contrôle des Alter Ego et menaçant notre liberté individuelle, ne l'entendent évidemment pas de cette oreille!

Après avoir lu les 6 premiers tomes dans l'ordre de son choix, on a droit, avec cet ultime tome, à lire en dernier lieu,  au dénouement de ce thriller tentaculaire.  

C'est l'occasion de retrouver tous les personnages, les bons comme les mauvais, là où on les a laissés à la fin de chaque tome.  La cible à abattre est comme on peut le voir sur la couverture Camille qui, grâce à la confession de sa mère, peut révéler le complot au monde entier.  

Dans sa quête pour rétablir la vérité et par la même occasion réhabiliter sa mère qui rêvait que sa découverte appartiennent à l'humanité et soit exploitée pour le plus grand bien de tous, elle pourra compter sur l'aide  directe de Miep, la surdouée en informatique made in Belgium !  Park, Jonas et Darius contribueront eux aussi à faire éclater la vérité au grand jour.  

Face à eux, les méchants de l'histoire qui tentent désespérément d'étouffer cette affaire, Noah, le fils du président des Etats-Unis himself, ainsi que les directeurs de la NSA et de la HWC.

Si on voyage encore énormément dans ce tome, au gré des déplacements des protagonistes (Santiago de Cuba, Washington, Johannesburg, les Bermudes, Los Angeles, etc.), le gros de l'intrigue se déroule en Belgique !  J'ai ainsi retrouvé avec beaucoup de plaisir des références à des lieux connus et moins connus de notre petit pays : le quartier des Marolles à Bruxelles, les gares du Midi et de l'aéroport de Zaventem, l'autoroute E42 (qui ressemble plus à une aire de repos à la française mais bon ne faisons pas la fine bouche), les rives de l'Ourthe, l'aéroport de Charleroi, ...  Plutôt sympas ces petits clins d'oeil!

Pour ce qui est du découpage, on a droit là aussi à une grande variété narrative.  Par exemple, on retrouve en bandeau, sur plusieurs planches, la confession de Suzanne Rochant, ce qui nous permet de mieux comprendre la portée de sa découverte et la récupération politico-mercantile qui a suivi.  Deux chronos permettent également de suivre l'aventure dans le temps: le nombre d'heures après la mort de Fouad et le décompte de l'ultimatum de 48H lancé par Camille, un peu à la mode 24H.  Ces éléments confèrent à l'ensemble rythme et modernité.

Question modernité, l'histoire s'inscrit résolument dans l'ère des nouvelles technologies avec des références à Facebook, youtube, tweeter, ... 
Côté dessin, j'apprécie toujours autant le trait précis ainsi que l'emploi de couleurs vives.

Enfin, si cet ultimatum propose une fin intermédiaire, la bataille pour le contrôle des Alter Ego est loin d'être finie, elle !  Avec ce final proposé, on s'attend déjà à une redistribution des cartes au sommet... 

En conclusion: une saison 1 qui se termine sur des chapeaux de roue  et vous donne une furieuse envie de découvrir la saison 2 à paraitre en 2013 et qui comportera, elle, 3 albums et un final ! 

Pour aller plus loin:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...