jeudi 23 août 2012

Un havre de paix


L'histoire:
 
Lorsque Katie débarque à Southport, en Caroline du Nord, elle a le secret espoir d'avoir enfin trouvé l'endroit où elle pourra oublier son douloureux passé et prendre un nouveau départ.  De son côté, Alex, qui tient l'épicerie du coin et élève seul ses deux enfants en bas âge, se sent seul  depuis le décès de son épouse.  Pourtant, ni l'un ni l'autre n'envisagent de se lancer dans une nouvelle histoire...  D'ailleurs, peut-on aimer deux fois?
 
Mon avis:
 
Le titre, l'illustration, le résumé, tout évoque une énième histoire à l'eau de rose.  C'est d'ailleurs ainsi qu'on nous la vend.  Sur le bandeau du livre, on peut lire que Nicholas Sparks est "le plus grand auteur de romans d'amour".  (Il a notamment écrit Les pages de notre amour, Une bouteille à la mer et La dernière chanson qui ont été adaptés au cinéma.)  Et pourtant, détrompez-vous!  Même si ce récit débute sur cette trame, la suite se révèle bien moins rose...  Passé et présent s'alternent alors pour que nous puissions comprendre la véritable raison de la présence de Katie dans cette petite ville tranquille.
 
Même si l'auteur mène son récit avec beaucoup de brio, je suis restée en dehors du sujet.  Sans doute cette impression de "déjà-vu" qui m'a gênée.  En effet, tout le long, même si les différences sont notables, j'ai eu l'impression d'assister à un remake d'un film des années 90 avec Julia Roberts, "Les nuits avec mon ennemi".  Hormis une petite touche fantastique en sus, les ressorts narratifs étaient identiques d'où je n'ai guère été surprise ni par le secret de Katie ni par le dénouement de l'histoire. 
 
De plus, même si la plume de l'auteur est agréable, une erreur de traduction m'a également dérangée!  Chaque "j'en" était systématiquement noté "je n'en", ce qui donnait des phrases du style "Je n'en ai attrapé au moins cent", "Je n'en ai vomi", "je n'en ai une", "voilà où je n'en suis"...  De quoi quelque peu gâcher la lecture!
 
En conclusion: un bon thriller sur un sujet délicat mais à la lecture duquel, personnellement, je me suis un peu ennuyée!   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...