mercredi 4 juillet 2012

Seuls 5 - Au coeur du maelström






Nos héros continuent à s'organiser:  Yvan met même sur pied un retour à l'école et un système de "maître tournant".  Toutefois, il ne désire plus être chef et veut remettre sa place en jeu en organisant des élections.
Tout se complique à nouveau lorsqu'ils retrouvent Dodji...  mort !  La bande se divise alors sur ce qu'il convient de faire: quitter Fortville sur le champ ou pénétrer à l'intérieur de la zone rouge et affronter la menace qui pèse sur eux...  La décision qu'ils vont prendre ne sera pas sans conséquence !


Avec ce 5e tome, on clôt le premier cycle des aventures de nos cinq héros.  Effectivement, nous avons enfin la réponse à la question qui nous taraude depuis le début: où les autres habitants ont-ils tous disparu ?  On se rend d'ailleurs compte que la question était mal posée et nous a induit volontairement en erreur. 

Toutefois, je dois avouer que je suis à moitié surprise seulement: cette éventualité (que je ne peux évidemment vous révéler sans casser le suspense) ayant été évoquée depuis le début et se révélant la plus plausible !  Maintenant, quid pour la suite ?  Cette révélation ne résout rien, bien au contraire !  Le final suscite d'ailleurs de nouvelles questions.  De quoi éveiller à nouveau notre curiosité. 

Paradoxalement, si c'est dans cet épisode qu'on y voit enfin un peu plus clair, c'est aussi sans conteste le plus noir de la série.  L'angoisse y est bien présente.  Nos jeunes héros sont confrontés pour la première fois à la mort d'un des leurs.  Ils doivent également faire face à la "fugue" de Terry, le plus jeune du groupe.  Sélène et Alexandre sont, quant à eux, de plus en plus flippants.  Que savent-ils réellement ?  Pourquoi veulent-ils empêcher à tout prix les enfants d'entrer dans la zone rouge ?  Quel est cet enfant qu'ils recherchent et pour quelle raison ?  Sont-ils responsables de la mort de Dodji ?  Et que dire de ces animaux aux yeux rouges qui se montrent violents...  

Le scénario est loin de dorloter nos jeunes héros.  A force d'être confrontés à des difficultés peu communes pour des jeunes de cet âge (perte de leurs proches, environnement hostile, usage d'armes, etc.),  ils en perdraient peu à peu leur âme d'enfant.  Heureusement, pour contrebalancer tout ce désespoir, ils peuvent compter les uns sur les autres. 

Bref, qu'y a-t-il au coeur de ce maelström ?  A votre tour de le découvrir !
Pour mon avis sur le tome 6, c'est ici...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...