vendredi 13 juillet 2012

Quatre soeurs 1 - Enid


Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh est une série de quatre tomes (une tétrade) que j'ai toujours eu envie de découvrir, depuis sa sortie en 2003! 
Hier, j'ai déniché le premier tome dans un Bookshop Oxfam (si vous en avez un dans votre région, je vous conseille d'aller y faire un tour: leur rayon livres est plutôt pas mal achalandé!) pour moins d'un euro!  L'occasion était trop belle!

Quatre soeurs...

Les quatre soeurs Verdelaine sont en réalité cinq...  Orphelines depuis dix-neuf mois et vingt-deux jours, elles vivent seules dans la Vill'Hervé, une vieille demeure au bord de l'Atlantique.  L'ainée, Charlotte appelée Charlie, du haut de ses 23 ans veille tant bien que mal sur la petite troupe, sacrifiant quelque peu sa vie amoureuse.  Viennent ensuite la douce Geneviève, 16 ans, qui ne ment jamais et qui a pourtant un secret détonnant qu'elle garde jalousement; Bettina, 14 ans, l'ado rebelle et sa bande de copines Denise et Béhotéguy, dites DBB (la division Bête et Bouchée); Hortense, 11 ans, plus secrète, qui passe ses journées à lire et à écrire et enfin, Enid, 9 ans et demi, et ses petits protégés, Roberto et Ingrid, ses deux chats et Blitz et Switz, l'écureuil et la chauve-souris...  Quant aux parents, ils ne sont pas tout à fait absents puisqu'ils apparaissent, à l'insu des autres, tantôt à l'une, tantôt à l'autre...

Enid (un petit clin d'oeil à la romancière anglaise, Enid Blyton, auteur notamment du Club des Cinq?)

Enid a grandi depuis l'automne dernier: elle ne doit plus faire que dix-sept pas (contre dix-huit) depuis l'abribus jusqu'au chemin qui conduit à la Vill'Hervé.  Pourtant, lorsqu'elle annonce qu'elle a entendu chanter un fantôme dans le jardin la nuit, personne ne la croit!  Convaincre les grands c'est comme vouloir qu'un chewing-gum mâchouillé une heure conserve son goût du début.

Mon avis:

Dans la Vill'Hervé, il y a une chambre d'amis qui donne sur la mer...  Entrer dans cette saga, c'est y séjourner et partager le quotidien de cette fratrie où règne un fameux brouhaha tout empli d'amour, d'humour, de bagarres et de discussions entre filles.

Dès que vous aurez franchi le seuil, vous vous sentirez happé par cette douce chaleur typique des maisons où l'on vit...  vraiment!  Vous y sentirez l'odeur du feu de bois, des gâteaux aux noix et de la confiture de châtaigne...  Vous y entendrez les cris et les rires de nos cinq héroïnes.  Bien sûr, tout n'est pas rose et la disparition tragique de leurs parents a laissé une blessure qui est loin d'être guérie.  

Malgré une petite touche fantastique et le suspense concernant le fantôme de la villa, il ne faut pas s'attendre à pléthore d'actions.  Il s'agit surtout ici de dépeindre le quotidien, tour à tour tendre et explosif, de cinq adolescentes, chacune ayant une personnalité bien marquée.  Si Enid, la plus jeune, est au centre de l'intrigue, ses soeurs sont néanmoins indissociables.  Tout au fil de ce titre, on découvre ainsi un petit pan du jardin secret des cinq filles Verdelaine.  Celle qui se montre la plus énigmatique pour le moment est la discrète Hortense, sans doute parce qu'elle est au centre du tome deux.  Deux pièces rapportées s'invitent également au sein de la famille: Basile, l'amoureux patient de Charlie et Colombe, une jeune fille posée qui séjourne à la villa pour une semaine et qui subit stoïquement les foudres d'une Bettina, particulièrement peste!

Même si, en dehors de Basile, on signalera la présence de deux autres garçons: Gulliver, l'ami d'Enid et Juan sur qui fantasme la DBB, ce titre tourne essentiellement autour de nos personnages féminins!  Aussi, le ton et les sujets de conversation feront peut-être fuir les lecteurs masculins...  quoique!  Par contre, c'est certain, ce tome fera tantôt sourire, tantôt grincer les dents de tous ceux qui ont des soeurs ou qui sont issus d'une famille nombreuse!  

Il ne me reste plus qu'à dénicher le tome 2... 


Un petit extrait:

- Arrête de grincher, Bettina, par pitié!  gémit Charlie.
- Elle a ses bricoles, dit Enid.  Chaque mois pareil.
- Même pas vrai!  Je ne les ai pas.  Menteuse.  Et voleuse de portable!
- Menteuse toi-même!  Je ne sais pas comment ton portable a atterri sous le panier d'Ingrid et Roberto!
- Parce que tu l'y as mis!
- A propos, fit Geneviève au fond du fauteuil (déplacé expressément dans la cuisine afin de mirer Basile confectionnant son couscous), qui a fini le dernier paquet de Lulu Ultra Mince et oublié d'en racheter?
Personne ne répondit, bien sûr.
- Je demande ça pour qu'on ne rachète pas le modèle avec les ailettes.  J'aime pas avec les ailettes.
- Moi non plus, dit Bettina.  Ca colle aux poils et ça fait mal.

Pour finir, sachez que ce premier tome a été adapté en BD en janvier 2011, aux éditions Delcourt



et qu'une édition complète, reprenant les quatre tomes est elle sortie en 2010.



Si la thématique de la fratrie vous intéresse, allez jeter un coup d'oeil également sur La mare aux mots...

Avec ce titre, je participe au challenge

1 commentaire:

  1. Je vais souvent chez Oxfam : une manière de lire à petits prix!

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...