vendredi 20 juillet 2012

Lettre à mon ravisseur



Quatrième de couverture:

Ca s'est passé comme ça.
J'ai été v
olée dans un aéroport.
Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie.
Parachutée dans le sable et la chaleur.
Tu me voulais pour longtemps.
Et tu voulais que je t'aime.
Ceci est mon histoire
Une histoire de survie.
Une lettre de nulle part.
 


Mon avis:

Lettre à mon ravisseur est un thriller psychologique qui se lit d'une traite.  De plus, comme il s'agit d'une lettre, le texte se présente d'un bloc, sans l'habituel découpage en chapitres.  Impossible donc de s'arrêter...  Ce qui tombe plutôt bien car, dès les premières phrases, on est happé par l'intrigue:

"C'est toi qui m'as vue en premier.   Tu avais une drôle d'expression dans le regard ce jour d'août, à l'aéroport: on aurait dit que tu voulais quelque chose de moi et que tu le voulais depuis longtemps.  Personne ne m'avait jamais regardée comme ça, avec cette intensité.  J'ai été troublée, surprise, sûrement.  Des yeux tellement bleus, d'un bleu si froid, qui me regardaient, espérant peut-être que je les réchauffe.  Ils ont un pouvoir terrible, tes yeux, tu sais, et beaux avec ça."

Bien évidemment, on se doute que Ty, le mystérieux homme aux yeux bleus, est le ravisseur.  Dès le début, nos sentiments à son égard, comme ceux de Gemma, la narratrice, sont ambigus: on navigue entre attraction et répulsion.

Passées les premières appréhensions "Va-t-il lui faire du mal?", on peut se plonger à fond dans ce récit et suivre pas à pas les tentatives de la narratrice pour échapper à l'emprise psychologique de son ravisseur.  Entre rejet, déni, fuite,...  elle n'aura de cesse de l'empêcher de  l'apprivoiser tel un animal farouche.

Cependant, perdue au milieu du Grand Désert de Sable australien, cernée par une nature hostile (les journées y sont brulantes, les nuits glaciales; nombre d'animaux venimeux y habitent), elle ne peut survivre sans lui... 


Peu à peu, Ty lui raconte et lui fait aimer cette terre qu'il chérit par dessus tout.  Ce bush qui l'a sauvé enfant et qu'il a choisi comme écrin pour la jeune fille. 
De fil en aiguille, Gemma découvre ainsi des pans de sa vie et, si elle n'excuse pas son geste, finit par lui trouver des circonstances atténuantes, par s'inquiéter autant pour lui que pour elle...  Du "vous", elle finit par passer au "tu", ...

"J'ai repensé au papillon que j'avais attrapé, en sécurité et pourtant piégé dans l'obscurité de ma main."

C'est ce qu'on appelle en psychologie le syndrome de Stockholm...  Inversement, Ty, finira-t-il, lui aussi,  par se laisser attendrir par les demandes pressantes de libération de Gemma? 

La virtuosité de l'auteure est telle que nous sommes atteints du même phénomène.  Même si nous sommes conscients de la gravité du geste du jeune homme, même si nous mesurons toute la folie qui l'habite, nous nous berçons un moment d'illusions en rêvant qu'ils se soient rencontrés dans d'autres circonstances, en espérant que l'histoire se termine par un happy end!

En est-il ainsi?  Je vous invite vivement à vous plonger dans cette histoire singulière pour y répondre!  Gageons que vous aussi, une fois le livre refermé, n'oubliiez pas de si tôt cet étrange trio Gemma-Ty-le bush et que rêviez de découvrir cette Australie profonde que l'auteure - qui y a grandi - conte si bien!

P.S.: Avant même d'entamer votre lecture, penchez légèrement la première de couverture, celle-ci vous réserve une petite surprise ;-)

Et pour patienter...  Une bande annonce réalisée par des fans!


Et cette autre qui mixe l'intrigue du bouquin et des images de Vampires Diaries ;-)


Vous pouvez également découvrir l'avis très enthousiaste de Thalie - Parfums de Livres.

10 commentaires:

  1. Il se passe quoi si on penche le livre ??? Tu m'a intrigué là :) !!! En tout cas, ce livre me tente depuis un moment !!!

    RépondreSupprimer
  2. Mystère! Mystère! Si je te le dis, ce n'est plus une surprise ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai :) !!! Il va falloir que je l'achète alors :) !!!

      Supprimer
    2. Ouais! Surtout pour le contenu hein!!! Le petit plus de la couverture c'est du bonus ;-)

      Supprimer
  3. Ce livre m'a l'air vraiment bien et original

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est la première fois que je lis un livre qui traite de ce sujet! Et de plus, sans être glauque... C'était ma crainte au départ!

      Supprimer
  4. Un roman qui m'intrigue énormément, d'autant plus que j'ai souvent de bonnes surprises avec Scripto !
    Je l'ajoute à ma wishlist, tu m'as convaincue =)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu ce roman à sa sortie et c'est vrai qu'il est passionnant et qu'on ne l'oublie pas. Mais je suis intriguée par cette histoire de couverture. Je ne savais pas qu'il fallait la pencher. J'ai hate de voir ça.

    RépondreSupprimer
  6. Hi!Hi! Voilà un P.S. qui fait couler beaucoup d'encre. ^^ En fait, cela dépend de l'orientation à la lumière! Ici, sur ma couverture scannée, on le devine à peine mais sur certaines photos de cette couverture sur le net, cela apparait nettement...

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...