mardi 17 juillet 2012

Le clan des Otori 2 - Les neiges de l'exil


"Le clan des Otori souhaite la bienvenue aux hommes justes et loyaux. 
Quand aux injustes et aux déloyaux, qu'ils prennent garde."

L'histoire:

Takeo renonce à son héritage Otori et à son amour pour Kaede pour suivre les enseignements de la Tribu et apprendre à développer et maitriser les dons reçus à sa naissance.  De son côté, Kaede décide de rentrer enfin chez ses parents qu'elle n'a plus revus depuis l'âge de 7 ans, lorsqu'elle s'est retrouvée otage des Noguchi.  Désormais, leurs vies ne peuvent plus se rejoindre.  Le destin est-il du même avis?

Mon avis:

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai replongé, après plusieurs années, dans l'univers de l'auteure, Lian Hearn.  Son Japon féodal n'est certes pas authentique à 100% mais il colle parfaitement à l'image romanesque que je m'en fais.  A savoir, un univers de castes, de clans, de luttes de pouvoir où se côtoient beauté et cruauté.

Malgré le temps écoulé entre la lecture du premier tome et la lecture de celui-ci, je n'ai eu aucun mal à me remettre dans le bain.  J'ai retrouvé les personnages là où je les avais laissés à la fin du Silence du rossignol.  De plus, un avant-propos permet de se remémorer l'intrigue.

Après un premier tome initiatique, ce tome-ci est celui du doute.  Nos héros, séparés, doivent chacun de leur côté,  choisir leur voie...  Qui veulent-ils être et surtout qui ne veulent-ils pas être?  Ils vont avoir un an pour prendre leur décision.  Celle-ci sera loin d'être anodine.  Pour Takeo, à la croisée de trois chemins, il devra choisir entre la voie pacifique tracée par sa mère, celle de la justice et de la paix rêvée par son père adoptif, Shigeru Otori, qui ne peut s'obtenir que par la guerre ou la voie criminelle de la Tribu, celle à laquelle  a tenté d'échapper son père...  Quoi qu'il choisisse, les ennemis seront nombreux à se dresser sur sa route.  Kaede, quant à elle, devra choisir entre rentrer dans le rang et se conformer au rôle inférieure réservé aux femmes ou au contraire se battre afin d'être l'égale de ses interlocuteurs.  Quel sera le prix de la liberté?

Dans ces parcours parallèles, c'est celui de Kaede qui m'a davantage parlé.  Alors que Takeo était davantage attentiste tout au long du récit; Kaede, elle, se démenait comme un beau diable afin de s'imposer dans une société dirigée par des hommes.   

Côté suspense, si la chute de ce tome propose un retour à un certain équilibre, le lecteur, tout comme les protagonistes, est conscient que celui-ci est d'une fragilité extrême.  L'auteure distille déjà de nombreux ingrédients qui formeront la trame des volets suivants.  La destinée de ces deux héros attachants semble tracée...

Un petit mot pour finir sur le style de l'auteure.  A la fois poétique et efficace, sa narration ne s'embarasse jamais de descriptions longues et fastidieuses.  Et, pourtant, à la manière d'une peintre impressionniste, par petites touches, de-ci, de-là, elle nous offre tout un univers que je n'ai eu aucune peine à visualiser. 

Cette épopée est loin de s'achever...  Deux autres tomes suivent celui-ci ainsi qu'une préquelle...



Pour en savoir plus:
Si le genre vous séduit, vous aimerez peut-être la série Eon qui propose une trame un peu similaire, bien que plus fantastique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...