samedi 30 juin 2012

Seuls 2 - Le maître des couteaux




La survie s'organise au coeur de la cité désertée.  Leïla, Dodji, Yvan, Camille et Terry ont quitté le bureau du père de ce dernier pour s'installer dans un hôtel de luxe, le Majestic.  Ils projettent d'aménager un bus afin de pouvoir voyager en sécurité et découvrir si la situation est semblable dans les autres contrées du pays... C'est à ce moment-là que, lors d'une balade en ville, Dodji croit apercevoir un adulte...

Dans ce deuxième tome, nos "robinsons" installent leur camp!  Et celui-ci est plutôt luxueux : piscine sur le toit, suites individuelles, bains à remous, etc.  Pourtant, la situation est loin d'être idyllique !  Dehors, le animaux échappés du cirque rôdent toujours.  Et, au sein du groupe, des tensions surgissent entre les deux ainés, Dodji et Leïla. Tout se complique encore quand un danger bien pire se présente et qu'ils doivent se défendre, au péril de leur vie.  

Cette aventure est l'occasion de découvrir un pan de l'histoire de Dodji.  Derrière sa façade du guerrier sans peur et sans reproche se cache bien des traumatismes de l'enfance.  Les autres restent fidèles à eux-mêmes: Leïla ne rêve que d'une chose, bricoler le bus ; Yvan, lui, se la coule douce ; Terry ne sait plus quoi inventer pour s'amuser et Camille se prend pour une princesse...

La principale action de ce tome est l'apparition d'un sixième personnage mystérieux qui s'avère dangereux !  Un serial-killer ?  L'illustration de la page de titre le laisse supposer... 


Si nos cinq héros finissent pas découvrir qui se cache derrière cet horrible déguisement, nous sommes les seuls à découvrir en fin de tome ses véritables motivations. 

En filigrane, bien sûr, nos jeunes héros n'ont pas perdu l'espoir de comprendre ce qui s'est passé la nuit de la grande disparition et de retrouver leurs parents.  Pour preuve, ce petit mot laissé par Leïla à ses parents au cas où ils reviendraient : "Nous sommes à l'Hôtel Majestic.  Je vous aime très fort!"

On navigue ainsi entre moments de détente et d'humour, comme par exemple lorsqu'ils assistent à une séance ciné interdite aux moins de 16 ans, et brusques retours à la réalité de leur situation : ils sont encore et toujours SEULS, leitmotiv de la série !

Cette expédition qu'ils projettent à l'extérieur de la ville leur réserve-t-elle de bonnes surprises ?  Rien n'est moins sûr !
En conclusion, même si on avance peu dans l'intrigue, cette série est pour le moins addictive !  Le suspense reste entier !
A suivre donc... 

Pour aller plus loin:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...