dimanche 13 mai 2012

ALSORVAMPRED- Le deuil de l'ignorance

L'histoire:



Rien ne retient plus Emy dans le Sud: elle n'a plus aucune famille et son petit ami vient de la quitter.  Son diplôme en poche, elle décide d'accepter l'invitation de sa meilleure amie et de s'installer à Louverville, en Normandie, où elles ouvrent ensemble une boutique de décoration.  Mais ce changement de cap est bien plus profond qu'elle ne l'imagine!  C'est avec ses origines, sa nature profonde et son destin qu'elle a rendez-vous! 

Mon avis:

Le 25 février dernier, une jeune auteure frappait à la porte de ma page facebook pour me présenter son nouveau titre.  De mon côté, le blog venait tout juste de démarrer.  Aussi, lorsqu'elle m'a proposé de m'envoyer la version informatique de son ouvrage, je n'ai pas hésité une seule seconde!  Ce n'est pas tous les jours qu'on peut découvrir le travail d'un auteur en avant-première et de surcroit lire de la Bit-lit made in France!

Plutôt intriguée, je me suis plongée immédiatement dans son univers et je ne suis pas déçue du voyage.

J'y ai retrouvé avec plaisir de très nombreux clins d'oeil aux désormais classiques du genre: Harry Potter, Twilight et Vampires Diaries principalement! Apprentissage de la sorcellerie et romance contrariée avec une créature de la nuit sont les ingrédients principaux de ce récit.  Un peu aussi des X-Men avec cette idée d'institution pour "jeunes en difficultés" d'un genre très particulier qui a comme cadre une ancienne demeure de Dracula himself, le château de Noctoyard...

L'originalité du propos de Chloé Delalandre réside moins dans sa mythologie fantastique qui reste grosso modo fidèle aux codes traditionnels que dans les relations que les créatures tissent entre elles. L'Alsorvampred est une alliance séculaire entre trois familles: les sorciers; leurs prédateurs naturels, les vampires et les élunias ("les fées des contes pour enfants des humains"). Chacune y trouvant son compte: contre la garentie d'un paix durable, les sorciers offrent aux vampires une protection contre le soleil; paix qui bénéficie également aux élunias qui ne peuvent s'épanouir que dans un environnement harmonieux. Mais, vous vous en doutez, il existe dans le camp des sorciers, comme dans celui des vampires, de farouches opposants à ce tableau idyllique...  Vous aurez ainsi l'occasion de faire la connaissance des Dismortèbres (sorciers qui pratiquent la magie noire) et des Vampires (par opposition aux Vampreds, vampires qui adhèrent à l'alliance et renoncent à attaquer tout humain).

Elle se montre également inventive en ce qui concerne la procréation des vampires...  mais là, je ne vous en dirai pas plus!  A vous de le découvrir au fil de votre lecture...

Le suspense est bien mené et ce jusqu'à la toute dernière ligne de l'épilogue (et il vous faudra attendre la suite pour avoir le fin mot de l'histoire).  Le destin de l'héroïne se profile par petites touches successives et, comme elle, on avance de surprise en surprise.  Régulièrement, entre les chapitres, on est amené à suivre les gestes et les paroles d'un "homme" mystérieux!  Ses apparitions épaississent encore un peu plus le mystère qui entoure notre jeune héroïne.  Et puis, il y a ce cauchemar récurrent qui hante ses nuits...  sans parler de ce symbole qui semble revêtir une importance capitale.  Et enfin, son don de prédiction qui se révèle peu à peu...



Côté  romance, si j'ai trouvé l'histoire d'Emy et d'Alexandre mignonne, elle m'a de prime abord semblé un peu tiède, du moins les trois premiers quarts du livre.  Sans doute aurait-il fallu davantage de passages introspectifs où l'héroïne se retrouve face à elle-même et à ses sentiments pour que la sauce prenne plus rapidement...  Mais, rassurez-vous,  le final compense l'argement ce défaut et on a droit à une véritable apothéose. 

De manière générale, j'aurais aimé que l'auteure s'attarde encore davantage sur la description de la psychologie de ses personnages, en particulier celle d'Emy, et passe un peu moins de temps et de pages à retranscrire les dialogues (parfois superflus) de leur quotidien.  Là aussi, pour moi, la deuxième moitié du livre était bien plus consistante que le début que j'ai trouvé, par moments, un peu léger.

En bref, un bon premier roman qui comme le dit elle-même l'auteure dans ses remerciements a "certes quelques failles, mais surtout des qualités".  Je lui souhaite beaucoup de succès et espère découvrir très rapidement son second tome afin d'une part de suivre l'évolution de sa plume et d'autre part d'assouvir ma curiosité quant au devenir d'Emy!

"Son passé l'avait rattrapée et elle avait finalement découvert une partie de ses origines...  au détriment d'une autre.
Il lui fallait l'accepter ou partir à sa recherche..."

A SUIVRE...

Pour aller plus loin:

Avec ce titre, je participe au
puisque l'auteure est française et que l'action de son roman se déroule en Normandie!
(Cliquez sur le logo pour découvrir tous les titres de ce challenge...)

1 commentaire:

  1. Je te remercie d'avoir pris le temps de me lire Céline et de rédiger cette très sympathique chronique ^^

    Bises

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...