mercredi 21 mars 2012

La playlist de Tal et Naïm (Une bouteille dans la mer de Gaza)



Tal Levine alias Bakbouk (bouteille), 17 ans, Israëlienne
A grandi dans l'idée qu'entre les Palestiniens et eux, il pouvait y avoir autre chose que des corps déchiquetés, du sang et de la haine!

Elle échappe de peu à un attentat-suicide.  Indemne, elle souffre cependant d'un stress post-traumatique.
 "Je suis une montre qui s'est arrêtée à l'heure du crime, un coeur qui continue de battre alors que le cerveau ne répond plus."

Son entourage l'entoure au mieux.  Efrat, sa meilleure amie, n'a de cesse de se couper en quatre pour lui faire plaisir.  Elle lui apporte des journaux, des livres, le dernier disque de Norah Jones et une bougie parfumée.

Ce disque, elle en parle dans un de ses mails à Naïm:
"J'essaie d'écouter, de me concentrer, elle a l'air heureuse et tranquille, elle.  Je lis les paroles de la première chanson.  Sur une ligne entière, y a écrit: "Ooooo, oooo, oooo".  Ca paraît rien, comme ça, presque des zéros alignés bêtement, mais quand c'est sa voix qui chante "Ooooo, oooo, oooo", ça t'emmène loin, seule avec sa guitare dont tu aimerais savoir jouer, sur un nuage."




 Naïm Al-Farjouk alias Gazaman, 20 ans, Palestinien

Quant à Naïm, il est invité dans un restaurant chic par Willy et Paolo, les deux psychologues occidentaux de l'association "Paroles libres".  Grâce à eux, il arrive enfin à parler de lui et de ses "déchirures"...
"Le restaurant était calme, ils passaient un disque de Natacha Atlas sur un volume très bas, comme s'ils voulaient donner l'impression qu'elle murmurait dans notre oreille."


"(...)  dans ce restaurant, ce que tu paies, je crois, c'est quelque chose qui n'est pas sur la carte mais qui coûte très cher: l'Impression d'Etre Ailleurs, accompagnée de ses petits légumes tranquilles et de sa sauce insouciante."
Pour la chronique, c'est ici.


Cet article vous a plu? Suivez-moi...


 

1 commentaire:

  1. J'ai lu ce livre et il est absolument GÉNIAL ! Je le recommande !

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...