Accéder au contenu principal

Les Nombrils 5 - Un couple d'enfer



Résumé des épisodes précédents:



Rien ne sera plus jamais pareil dans l'univers des Nombrils! 

C'est le moins qu'on puisse dire !  Voilà qu'en un tome, à l'univers cruel mais familier des ados s'ajoute un thriller haletant !  Décidément, il  ne faut pas se fier aux apparences !  La douce et gentille Karine n'est plus.  Au contact d'Albin, elle sombre de plus en plus dans le côté obscur de la force et fait le vide autour d'elle...  Pourra-t-elle s'arrêter à temps ou franchira-t-elle le point de non retour ?  Et puis, cet Albin, il est bien trop blanc pour être honnête !  Et si, sous ses airs angéliques se cachait un monstre ? 

Heureusement, Jenny et Vicky veillent, avec plus ou moins de bonheur...  Officiellement, pour récupérer leur faire-valoir - elles ne peuvent décemment pas la laisser les supplanter dans le "palmarès de la plus belle fille de l'école"; officieusement, pour retrouver leur amie, la seule et unique vraie amie qu'elles aient jamais eue ! 




De coups de théâtre en rebondissements, on ne s'ennuie décidément pas dans ce tome, de loin le plus réussi de la série.  Même Jenny atteint le fond de la bêtise - eh! oui!  c'était encore possible d'aller plus bas- encore une fois pour notre plus grand bonheur...  On assiste ainsi à de fameuses joutes verbales entre les deux pestes, comme par exemple ce moment d'anthologie :

- Vicky (frappant un réverbère de colère) : Argh !  Maintenant je comprends pourquoi Karine s'habille tout en noir...  C'est lui qui l'a inspirée ! 
- Jenny (se frappant le front en regardant le réverbère):  Le réverbère !! Mais bien sûûûûr!  La ressemblance est trop frappante ! 
- Vicky: Mais non, idiote !  Je parle de son albinos...  Elle a dû fantasmer sur le Yin et le Yang et toutes ces conneries ! 
- Jenny: Quoi ?!  Parce qu'en plus de sortir avec ce plouc, elle fantasme sur deux chinois ? 
- Vicky: Ce gars a une très mauvaise influence pour Karine.  T'as vu comme elle a changé ?  C'est pas elle du tout !  La vraie Karine nous en voudrait de la laisser devenir comme ça !  Jenny, en tant que véritables amies de Karine, il est de notre devoir de la ramener à la raison ! 
- Jenny: Euh...  à la maison, tu veux dire ? 
- Vicky: Non.  A la raison.- Jenny: HaHa !  Tu te trompes, Vicky.  L'expression c'est "Ramener quelqu'un à la maison". 
- Vicky: Non.  On dit "Raison". 
- Jenny: Euh, désolée, mais c'est "MAISON". 
- Vicky: RAISON. 
- Jenny: MAISON. 
- Vicky: RAISON- Jenny: MAISON 
- Vicky (en se jetant sur Jenny et en l'étranglant): RÂÂÂH ! 
- Jenny: RHHH... O.K., O.K;: "RAISON! rhhhhh... 
- Vicky (tournant en rond comme un furie): AAAARGH !  Cet Albin me rend folle !  Il faut vite trouver un moyen de s'en débarrasser !  Là, ce soir!(s'adressant à Jenny)  Je t'attends à 19H à la maison. 
- Jenny: ...  Euh...  A la RAISON, tu veux dire? 
- Vicky (hurlant): A LA MAISON! 
- Jenny: Mais tu viens de m'expliquer qu'on dit "Raison"! 
- Vicky (poursuivant Jenny en la frappant avec son sac à main): RÂÂÂÂH!- Jenny: O.K., Tu as maison, tu as maison!

Dans ce tome, sont évoqués également en filigrane quelques sujets brulants comme la drogue chez les jeunes ainsi que l'influence que certaines personnalités charismatiques peuvent avoir sur des personnes plus faibles !  Présenté avec humour, le message de prudence n'en passe que mieux !

En conclusion: Un 5e tome qui allie humour, suspense, amour, amitié et qui relance plus que jamais notre intérêt pour la série !  De nombreux questions restent en suspens...  Malheureusement, notre curiosité quant au devenir de Karine ne pourra être assouvie que courant 2013 ! 

Pour tromper l'impatience des fans, je ne peux que vous conseiller la page facebook des Nombrils, c'est ICI!

Et une interview des auteurs...  ICI !

Pour retrouvez les avis sur les autres tomes, cliquez sur les couvertures :







Commentaires

  1. C'était mon tome préféré aussi! L'extrait est bien choisi... Et puis j'adore la métamorphose de Karine. J'aime aussi beaucoup Albin, même s'il est sans doute malfaisant! J'ai hâte de lire le prochain mais il faudra attendre longtemps!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce à toi que j'ai découvert la série! Moi aussi j'ai hâte de lire la suite, le suspense est intense!!!

      Supprimer
  2. Cette BD elle est trop bien !
    Albin est un peut trop blanc mais Karine et lui y vont trop bien ensemble <3

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...

Posts les plus consultés de ce blog

Serial Killer

Avis aux élèves de l'IPC et aux autres qui utiliseraient Voie Active Français 2e!  Cet article a déjà été vu 540 fois!  Votre intérêt me touche!  Attention toutefois, cette nouvelle fait également l'objet d'un exercice d'écriture...   donc évitez d'effectuer un "copié-collé"!!!! A bon entendeur, salut! Sylvaine Jaoui, Serial  Killer (Ensemble-Tsédaka), éditions Martinière jeunesse, 2007 Avez-vous déjà participé à une opération " Papy d'un jour "?  Oui?  Non?  Lucas, lui, ne peut y couper.  L'idée de M. Marchal, son professeur d'histoire, ne l'emballe pas du tout.  Et c'est le moins qu'on puisse dire.  Il ne voit pas pourquoi, ne bénéficiant pas lui-même de grands-parents gentils, il irait se "taper les inconvénients des vieux des autres."  La rencontre organisée à la maison de retraite "Les oranges bleues" tourne au cauchemar lorsqu'il se met enfin à lire les lettres de &quo

Moi, Boy - Roald Dahl se raconte

Gallimard Jeunesse 2007 pour cette édition Dans Moi, Boy , le grand Roald Dahl évoque les "incidents" qui ont émaillé ses premières années de vie, de sa naissance à ses vingt ans (de 1916 à 1936).  Ceux qui lui ont laissé un souvenir impérissable.  "Certains furent drôles.  Certains douloureux. Certains déplaisants." comme il le précise dans sa préface. On est cependant bien loin d'une autobiographie classique et pompeuse.  Ces pages se lisent avec autant de plaisir qu'un autre récit de l'auteur.  On y retrouve son humour, son sens inné du récit et on y croise bon nombre de personnages qui semblent familiers - comme tout droit sortis de ses romans ! Au fil des anecdotes évoquées, on découvre ainsi quelques-uns des éléments fondateurs de son oeuvre.  Parfois, il nous l'indique lui-même comme lorsqu'il évoque le lien entre son idée d'écrire son second roman jeunesse, Charlie et la chocolaterie , et les bâtons de chocolat qu'on

A vos risques et périls

Editions Thierry Magnier, 2007 Coup de coeur Ricochet / "Ado d’or" du magazine "Ados-livres / Prix Trégor Ado / Prix de la Citoyenneté / Prix Lire@Sénart L'histoire: 6 ados (3 filles, 3 garçons), une ile perdue dans l'océan Indien, des épreuves, des caméras, 12 semaines d'aventure avec, à la clé, l'espoir pour chacun de remporter 10.000 euros!  Bienvenue dans l'émission "A vos risques et périls"!  Jamais une émission de téléréalité n'aura mieux porté son nom! Mon avis: Ce livre m'a réellement surprise et j'ai passé un excellent moment en sa compagnie.  Pourtant, au début, j'ai pensé (à tort) que l'auteur ne s'était pas foulée et nous proposait une simple transposition de tout ce que l'on peut voir depuis des années sur nos petits écrans: l'arrivée en hélicoptère et le largage au bout d'une corde, la construction de la cabane, la recherche de nourriture, les tensions dans le groupe