vendredi 13 janvier 2012

Simple

L'histoire:

C'est l'histoire de deux frères: Kléber, le cadet et Barnabé dit Simple, l'ainé. Mais le petit est le grand et le grand le petit! Car si Simple a 22 ans pour l'état civil, il a en réalité "trois ans d'âge mental, trois ans et demi les jours fastes". Kléber a promis à sa maman, sur son lit de mort, de veiller sur son frère. Pas si simple que ça! Surtout quand on a 17 ans, qu'on vient de s'inscrire en terminale au lycée Henri IV à Paris, qu'on ambitionne les classes préparatoires, puis une grande école et surtout qu'on rêve de découvrir la vie. Et il ne peut pas compter sur son père qui a fondé une nouvelle famille. Celui-ci l'enjoint d'ailleurs de replacer son frère dans une institution spécialisée mais Kléber s'y refuse obstinément. Simple a failli y mourir de chagrin. Aussi lorsqu'il tombe sur une petite annonce rédigée par des étudiants qui recherchent deux colocataires, Kleber pense que le destin lui sourit. Mais les choses seront-elles aussi simples?

Mon avis:

Cette histoire m'a énormément plu car, en y réfléchissant bien, nous avons tous à nous battre quotidiennement contre les préjugés. La différence fait peur et chacun de nous préfère la voir enfermée plutôt que de la côtoyer. Et pourtant, une fois que nous faisons un pas vers l'autre, que nous essayons de le comprendre sans le juger, qu'est-ce que nous en sortons grandis. Cette bande de joyeux colocataires va vivre cette enrichissante expérience . Bien évidemment, la vie avec Simple, cette "espèce de monstre qui croit que les lapins en peluche sont vivants", est loin d'être un long fleuve tranquille et il y aura des cris, des pleurs et des heurts mais aussi de l'émotion, de l'amour et du rire, du rire, du RIRE... Une magnifique leçon de vie!

4 commentaires:

  1. Voilà un livre qui m'interpelle à l'heure où les préjugés et le paraître comptent énormément !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce commentaire Lillu! Même s'il s'agit d'un livre jeunesse, c'est une évidence que ce thème touche tout un chacun!

    RépondreSupprimer
  3. C'est d'autant plus intéressant que ce sujet soit abordé chez les jeunes afin de les aider à façonner leur esprit vers la tolérance. Beaucoup d'adultes manquent de tolérance et jugent sans comprendre, sans aller au delà des apparences ! (excusez-moi si je suis vive, mais c'est une chose qui m'insupporte !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'excuse pas! Je partage tout à fait ton point de vue même si, parfois, reviennent sans le vouloir de vieux réflexes de repli sur soi guidés par la peur, par l'ignorance...

      Supprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...