samedi 14 janvier 2012

Neige

L'histoire:

Yuko Akita a deux passions: le haikü (1) et la neige. Le jour de ses dix-sept ans, son père lui demande de choisir, comme le veut la tradition de la famille, entre les métiers de prêtre ou de guerrier. Mais Yuko désire devenir poète, poète de la neige. L'hiver, il écrit 77 haïku, ensuite il passe le reste de son temps à méditer...
Un jour de printemps, un poète renommé à la cour a vent des travaux de Yuko. Pour lui, les poèmes du jeune homme sont beaux mais d'une blancheur désespérante. Le poète l'envoie chez le maitre Soseki afin de lui apprendre le peu qui lui manque. L'ancien samouraï et vieux peintre aveugle lui enseignera la couleur... Yuko devra faire le deuil de la neige, apprendre le noir de la mort et le rouge de l'amour... afin de devenir un poète accompli...

Mon avis:

Ce petit livre (moins de 100 pages) est un petit bijou. L'auteur nous livre dans une prose qui flirte avec la poésie, le secret de l'écriture:

"Ecrire, c'est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil du poème, d'une oeuvre, d'une histoire couchée sur un papier de soie. Ecrire, c'est avancer pas à pas, page après page, sur le chemin du livre. Le plus difficile, ce n'est pas de s'élever du sol et de tenir en équilibre, aidé du balancier de sa plume, sur le fil du langage. Ce n'est pas non plus d'aller tout droit, en une ligne continue parfois entrecoupée de vertiges aussi furtifs que la chute d'une virgule, ou que l'obstacle d'un point. Non, le plus difficile, pour le poète, c'est de rester continuellement sur ce fil qu'est l'écriture, de vivre chaque heure de sa vie à hauteur du rêve, de ne jamais redescendre, ne serait-ce qu'un instant, de la corde de son imaginaire. En vérité, le plus difficile, c'est de devenir un funambule du verbe."

La lecture est aisée, l'auteur arrive, avec des formules simples et même parfois lapidaires à nous entrainer dans son univers poétique. Elle n'est pas exempte d'humour non plus, notamment lorsque l'auteur nous narre les premières expériences sexuelles de Yuko dont le sexe finit par rassembler "à un vieil artichaut".
Neige c'est aussi une histoire d'amour, celle d'un guerrier et d'une funambule, un amour absolu d'une beauté et d'une pureté inouïes qui ne laissera personne indifférent.
En conclusion, Neige, c'est l'histoire d'une initiation à la vie et à l'amour...

(1) "Le haikü est un genre littéraire japonais. Il s'agit d'un court poème composé de trois vers et de dix-sept syllabes. Pas une de plus."

3 commentaires:

  1. Je l'ai lu hier, j'ai a-do-ré !! :)
    Un véritable bijou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh! Je suis contente qu'il t'ait plu! Tu as posté un avis?

      Supprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...