mardi 31 janvier 2012

Entre chiens et loups

La collection Macadam aux éditions Milan sort une nouvelle promo,
l'occasion pour moi de vous présenter un
coup de coeur dans cette collection
qui "chérit l’impertinence, en sollicitant les facultés de penser, l’esprit critique et l’imaginaire du lecteur à travers une variété de genres, de thèmes et de tons.":






Epigraphe:
That's just the way it is.
Some things will never change.
That's just the way it is.
But don't you believe them.






Bruce Hornsby and the range

C'est ainsi
Certaines choses ne changent pas.
C'est ainsi.
Mais surtout n'y crois pas.

L'histoire:

Callum Mc Grégor et Sephy (Perséphone) Hadley sont inséparables depuis l'enfance. En grandissant, cette amitié se transforme en amour pur et sincère. Mais, nés dans une société qui prône la ségrégation raciale, TOUT les sépare. Sephy est la fille d'un ministre, elle fait partie de la classe dominante, celle qui possède puissance et richesse. C'est une Prima, elle est NOIRE! Callum, lui, fait partie des Nihils (les Néants comme les surnomment péjorativement les Primas), classe jugée inférieure et opprimée depuis des siècles. Callum est BLANC! Ils n'ont pas le droit de s'aimer...

Mon avis:

Tout au long de cette histoire, j'ai pensé à la chanson de Goldman "Si j'étais né en 17 à Leidenstadt"
et, bien évidemment, au régime d'Apartheid (1) en Afrique du Sud. J'ai adoré le parti pris original de l'auteur où les "Blancs" se retrouvent dans la peau des opprimés... Cette inversion astucieuse de la valeur accordée à la couleur de peau a le mérite de nous mettre face à nos propres préjugés! "Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d'un troupeau s'il fallait plus que des mots? J.-J. Goldman, Si j'étais né en 17)
On peut tour à tour s'identifier à l'un ou à l'autre puisque Sephy et Callum nous livre chacun leur vision des événements. On assiste à leurs conflits intérieurs, à leurs difficultés d'échapper au monde dans lequel ils sont nés; on partage leurs rêves, leurs espoirs mais aussi leurs désillusions. "C'est dur de grandir", voilà le constat tiré par nos deux héros.
Ce Roméo et Juliette moderne est loin d'être "gnangnan". L'auteur dépeint sans concession les drames qui frappent nos héros. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, la violence devient de plus en plus omniprésente et ils sont constamment face à des choix cornéliens qui ne les laissent pas indemnes. La fin en surprendra d'ailleurs plus d'un. Je n'ai pas honte d'avouer que j'ai versé quelques larmes...

En conclusion: Un roman à deux voix passionnant, déroutant; un véritable hymne contre le racisme et l'intolérance à lire d'une traite.

Pour info, ce tome est suivi de 3 autres titres qu'il me tarde de lire:





Pour la bande annonce de ce dernier titre, c'est ICI.

(1) Régime de discrimination systématique établi jusqu'en 1994 en Afrique du Sud.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...