vendredi 13 janvier 2012

La vie extraordinaire des gens ordinaires

31 décembre, H-4 avant le passage à l'an neuf, autoroute du Luxembourg avec ses descentes et ses remontées dignes des montagnes russes... Devant nous, d'innombrables petites lumières rouges qui croisent, en vis-en-vis, autant de flashs blancs... On dirait des chapelets de guirlandes lumineuses. Le monde court. Dans chaque véhicule, un individu, un couple, une famille... Des gens ordinaires? Allez savoir...

"Tout le monde est ordinaire, jusqu'à preuve du contraire. Ce sont les circonstances qui nous modèlent. Les rencontres."

Tel est le constat de David Marcus, la première personne "ordinaire" dont le narrateur nous narre l'histoire extraordinaire, celle d'un chasseur de nuages à la recherche du nuage le plus rare au monde, "La Gloire du Matin".

Des personnes "ordinaires", le Poète en rencontre 20 autres, aux quatre coins du monde.

En voici quelques exemples... Il y a celui d'Aravinda Manesh, le patron du Lalitchandra, qui accueille, au milieu des neiges éternelles, les fortunés de la planète dans le restaurant le plus inaccessible et le plus fabuleux au monde.
Celui de Jonathan Abercrombie, un presque octogénaire, qui attend "la vague ultime, parfaite, la mère de toutes - le trip béni pour un surfeur" qu'il a vue dans ses rêves.
Celui du Dr Jeffrey-Jeffrey Platatypus, un clown triste qui cherche à établir, avec les petits malades en fin de vie, la liste parfaite des titres à emporter...
Celui de Heinrich Mazdorf Ier, le monarque auto-proclamé du plus petit royaume du monde... etc.

A ces 21 histoires, toutes plus incroyables les unes que les autres, s'ajoute celle du Poète lui-même et de sa rencontre avec Fabrice Colin. Dans son avant-propos, l'auteur nous explique comment il rencontre celui qu'il a baptisé le Poète, comment ce dernier, avant de mourir, lui confie son manuscrit, lui demande de le lire et de le publier. Il termine en précisant que ces histoires sont apparemment vraies... libre à nous d'y croire ou pas!

Outre cette entrée en matière plus qu'originale qui m'a d'emblée plu, j'ai découvert dans ce livre de nombreuses histoires auxquelles j'ai voulu croire. Je me suis surprise à rechercher sur le net les identités et les lieux mentionnés, j'ai écouté la playlist du "clown triste", j'ai souri pour certaines, pleuré pour d'autres... Et toutes ces émotions m'ont fait du bien!
"Le poète entendait montrer aux gens que la vie vaut la peine d'être vécue." Contrat amplement rempli en ce qui me concerne!

Et dire qu'il y a sur Terre plus de 7 milliards d'êtres humains, tous "ordinaires", il y a de quoi remplir des myriades de recueils...

Parmi tous ces quidams croisés sur la route, il y a peut-être, sûrement, plus d'une personne ordinaire qui vit, a vécu ou vivra une histoire "extraordinaire" digne de figurer dans ce recueil!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...