jeudi 12 janvier 2012

Ghost Whisperer - épisode 0 - Le fantôme de Canterville

Synopsis: Un fantôme anglais, une famille américaine. Le premier doit remplir son job. La seconde lui met des bâtons dans les "chaines"...
Qui sortira vainqueur?

Le fantôme de Canterville est avant tout un conte à l'envers où le comique de situation prête évidemment à sourire. Voilà un fantôme particulièrement malmené: il se voit proposer du lubrifiant pour graisser ses chaines ou de l'élixir pour soigner sa voix rocailleuse, reçoit des oreillers sur la figure, glisse sur le plancher graissé, etc.

Mais, à y regarder d'un peu plus près, cette nouvelle ne se limite pas à rire aux dépens d'un arroseur arrosé, ou plutôt d'un fantôme effrayant effrayé. Derrrière cette farce, l'auteur s'amuse à confronter deux visions diamétralement opposées: celle de l'Ancien et du Nouveau Monde. La devise de la famille Otis pourrait être: "A chaque problème, sa solution"! Lorsque Lord Canterville le met en garde contre le fantôme, M. Otis a une vraie réponse de Yankee:

"Je viens d'un pays moderne où nous avons tout ce que l'argent peut acheter (...) je suppose que, s'il existait un fantôme en Europe, nous l'annexerions à bref délai pour le montrer au public dans un de nos musées ou dans les foires."

C'est la jeune fille de la famille, plus romantique, qui en Mélinda Gordon de l'époque réconciliera tout ce petit monde et guidera notre fantôme vers le repos éternel...

Dans cette nouvelle, Wilde égratigne les uns comme les autres lorsqu'il épingle par exemple le climat britannique ou les sujets qui constituent la "conversation courante d'Américains cultivés de la classe la plus élevée."
Il manie également à la perfection humour et cynisme. Pour preuve, par exemple, cet échange entre M. Otis et son épouse à propos de la gouvernante qui s'évanouit en voyant le peu de cas qu'ils font du fantôme et de ses manifestations.

"- Mon cher Hiram, s'écria Mme Otis, qu'allons-nous faire d'une femme qui tombe en pamoison.
- Opérer une retenue sur ses gages, répondit le ministre. Ensuite, elle n'y tombera plus."

Quant au dénouement, nous restons quelque peu sur notre faim. On est bien loin de la scène de larmes qui clôt chaque épisode de Ghost Whisperer. Et quelque part, tant mieux! Autre temps, autres moeurs. La nouvelle se referme sur une morale universelle: de la Vie, de la Mort... l'Amour est plus fort que l'un et l'autre.

En conclusion: Une historiette SAVOUREUSE tant au premier qu'au second degré!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...