Accéder au contenu principal

Articles

Tu t'fous de ma gueule et je m'en fous !

Ils se moquent de moi parce que je suis différent.
Je me moque d'eux parce qu'ils sont tous pareils.
Kurt Cobain
La problématique du harcèlement scolaire est une question qui nous préoccupe, mes collègues et moi, depuis plusieurs années. Notre approche a cependant quelque peu évolué dans le temps.  
Au départ, nos actions se focalisaient davantage sur un travail de sensibilisation de nos élèves.  Même si celui-ci a porté ses fruits - avec notamment la belle réussite de notre court-métrage RU-MEURS - en libérant la parole, cet angle d'attaque  a cependant montré ses limites voire ses effets pervers.  A trop focaliser sur le sujet lui-même, il en finissait par devenir banal.
Face à ce constat, nous avons élargi notre point de vue et renversé le problème.  Plutôt que de chercher à tout prix à prévenir le harcèlement au sein de notre établissement, nous tentons à présent d'œuvrer, en amont, par des actions qui visent à augmenter le bien-être, l'empathie et la coopération.  …
Articles récents

Léa-sans-sortie

"A ce moment-là, je savais ce qu'était la mort, mais vite fait, comme ça."
Le récit de Léa commence lorsqu'elle a sept ans, un soir de décembre, alors qu'elle découvre de manière quelque peu abrupte que Saint-Nicolas n'existe pas et que les bonnes-mamans ne sont pas éternelles.  Pour soulager sa peine, ses parents l'invitent à écrire.  Elle est loin de se douter que ce petit carnet où elle confie ses réflexions et questions d'enfant sur la vie et la mort sera le témoin de son propre destin chahuté...
A travers ce récit de vie, on suit Léa-sans-maladie, Léa-myopathie, Léa-sans-sortie, depuis le moment où les premiers symptômes de sa maladie apparaissent jusqu'aux derniers jours de sa vie en passant par l'annonce implacable du diagnostic et du peu de temps qui lui reste à vivre.
Sa fin est annoncée dès le début avec le témoignage de son médecin qui découvre ce fameux petit carnet qui ne la quittait pas...  
Il n'y a pas de suspense, me direz-vou…

Les Nombrils 8 - Ex, drague et rock'n'roll !

Rien ne va plus chez les Nombrils.  Karine poursuit sa carrière naissante avec le groupe des Albinos et découvre, parfois à ses dépends, que tout n'est pas rose au pays du star system.  Sa popularité va grandissante au lycée, au grand dam de Vicky qui en prend ombrage.  Il faut dire que cette dernière vit très mal sa cohabitation "forcée" avec Jenny.  Depuis que le père de Vicky a emménagé avec la mère de Jenny, c'est la guerre entre les deux ex-meilleures amies.  Vicky rendant Jenny responsable de tous ses malheurs.  Les choses se corsent encore quand Vicky décide de se venger...   Les trois amies réussiront-elles à se retrouver ?
Il est toujours agréable de retrouver des personnages que l'on suit depuis plusieurs années.  En ce qui concerne Les Nombrils, on n'est pas déçus.  En effet, d'album en album, ceux-ci ont pris davantage de consistance.  Des gags du début liés au physique de vilain petit canard de Karine, faire-valoir de ses deux "amies"…

La grande épopée des Chevaliers de la Table ronde - Tome 2 Lancelot et Guenièvre

"Ce matin-là aurait pu être un matin comme les autres.  Il ne l'était pas.  Ce matin-là, l'enfant du château de cristal avait pris une grande décision.  Il voulait voir le monde du dehors..."Cet enfant, c'est Beau Trouvé, élevé par Viviane, la Dame du Lac, et par Merlin.  Ses pérégrinations l'emmèneront à découvrir son passé et son futur.  Quant à son présent, il sera à la fois partagé entre exploits extraordinaires et amour indéfectible pour sa dame de cœur, Guenièvre.  Un amour défendu qui l'amènera à poser des choix quant à sa destinée...




Un réel plaisir de se replonger une nouvelle fois dans cette épopée merveilleuse d'Arthur et de ses chevaliers.
Dans mon article sur le tome 1, je vous avouais combien L'Enchanteur de Barjavel avait été l'un des textes fondateurs de mes goûts de jeune lectrice et pourquoi je ne pouvais donc passer à côté de cette réécriture à destination des plus jeunes...  La crainte étant que cette version souffre de la co…

Les Petites Reines

Renouant peu à peu avec le blog, j'y redécouvre avec plaisir des avis laissés en jachère.  C'est le cas ici avec ce roman Les Petites reines de Clémentine Beauvais, emporté dans mes bagages l'été 2017...  Il mérite bien d'être sorti du placard !

Etre élue "Boudin de l'année" sur Facebook, c'est plutôt la mort, a fortiori quand on est ado et pas trop bien dans sa peau.  Pour Mireille, rien de nouveau, quoique : après deux années de sacre comme Boudin d'Or, la voici reléguée à la troisième place, celle de Boudin de Bronze !  Qui sont ces nouvelles finalistes, Hakima et Astrid, qui lui ont "pris" sa place ?  Sont-elles combatives comme elle, bien décidées à ne pas se laisser atteindre par ce concours cruel ?  Mireille ne tarde pas à le découvrir et bien plus encore.
Voici un roman qui pourrait tourner sans fin autour de ces délicates questions du mauvais usage d'Internet par les jeunes, du bashing et du cyber-harcèlement.  L'auteur ne…

L'arbre rouge

"Il y a des matins où l'on n'attend plus rien."
De retour après de très longs mois d'absence avec un album fort qui aborde de manière sublime la mélancolie parfois mortifère qui peut nous tomber dessus, du jour au lendemain, et dont on a bien du mal à se défaire, tellement elle nous colle à la peau et nous entraîne dans un puits qui nous semble sans fond.  Pour peu que le destin s'en mêle, multipliant les coups du sort, et c'est la véritable descente aux enfers.  Avec un point de non retour ?
C'est sans compter sur le pouvoir de la résilience, ici symbolisée par une petite pousse d'arbre rouge, cette force qui subsiste tout au fond de chacun de nous et nous pousse à rebondir, à reprendre les rênes de son existence.
Mais revenons au début de cet album...  Une petite fille au visage gris est assise dans son lit.  Autour d'elle, virevoltent quelques feuilles mortes. Le tout fait immanquablement penser au célèbre poème de Paul Verlaine, Chanson d'…

La vitesse sur la peau

"(...) une plante a plus d'activités que moi, elle fait des bourgeons, des fleurs, elle darde son parfum.  Moi, je suis un bonsaï dans un tout petit pot, mes racines dociles se recroquevillent pour ne pas faire d'histoires."
Depuis un drame familial, Elina a arrêté de vivre, se coupant peu à peu de toute vie sociale, se contentant de végéter...  Son refuge, un banc du Jardin des Plantes où elle regarde sans le regarder le monde qui continue à avancer.  Et puis, un jour, un petit grain de sable, une rencontre inattendue fait redémarrer les rouages.  D'abord ceux de son corps rouillé puis ceux, plus fragiles, plus délicats de son cœur et de son âme...
Ce petit roman de Fanny Chiarello nous emmène sur les chemins de la résilience, pas plus simples à emprunter à l'adolescence qu'à l'âge adulte. On y suit au pas de course, au sens propre comme au sens figuré, le parcours de renaissance d'Elina.  Un parcours qui, loin d'être un fleuve tranquille, réser…