samedi 20 août 2016

Rita et Machin - L'anniversaire


Je connais bien sûr J.-P. Arrou-Vignod en tant qu'écrivain pour les ados.  Avec ce titre, je le découvre dans un créneau pour les plus jeunes.  Dans cette série Rita et Machin qui compte plus d'une dizaine de titres, il est associé avec un illustrateur de talent, Olivier Tallec.

Rita et Machin, son chien, sont des amis inséparables.  Ensemble, ils font les 400 coups.  Tout est prétexte au rire et au jeu.  A fortiori lors d'une fête d'anniversaire.  Dans cette histoire, c'est Machin qui est fêté.  Sont invités les amis de Rita bien sûr mais aussi ceux de Machin. Une joyeuse bande qui n'attend qu'une chose : l'ouverture des cadeaux.  Mais Rita en a décidé autrement !  "Tout le monde au jardin !"


Sur les pages blanches se découpent les dessins en noir et blanc d'Olivier Tallec, un ou plusieurs par page pour imprimer du rythme à l'ensemble.  De-ci de-là quelques touches de rouge pour bien distinguer les deux héros, la robe de Rita, l’œil droit de Machin.  Le dessin va souvent au-delà du texte, quelques répliques et phrases de narration, ajoutant des gags visuels supplémentaires au ton humoristique ambiant.

On sent que le duo auteur-illustrateur s'amuse particulièrement à mettre en scène les deux personnages.  Rita et Machin ne sont pas souvent sur la même longueur d'onde, se chamaillent, se rabibochent et, au final, s'aiment énormément.  Originalité du propos, les adultes interviennent peu et, lorsqu'ils le font, on ne voit que leurs jambes. Tout est centré sur les interactions entre les jeunes héros, ce qui donne spontanéité et impertinence à l'ensemble.

Ici, en filigrane de l'histoire, l'auteur évoque la pointe de jalousie qui peut s'inviter dans une relation amicale même quand on est des amis à la vie à la mort comme Rita et Machin. Il y apporte la solution : une bonne dose d'amour, saupoudrée d'un bon zeste d'humour.

En bref, une série intelligente à certainement conseiller aux parents de jeunes enfants.  C'est sûr, ils s'amuseront autant que leurs bambins.  

Troisième titre extrait du swap spécial anniversaire envoyé par Alice - A lire aux pays des merveilles, ma copinaute d'A l'ombre du grand arbre.  Merci à elle pour cette découverte.

Pour aller plus loin :


vendredi 12 août 2016

Le jardin des ours


A Grand-Maman.
"Les souvenirs colorés remplissent mes idées, dansent et se cognent dans ma tête.  Si bien que, parfois, je ne sais plus m'y retrouver.Il me faudrait inventer un jardin sans puceron ni mouron, empli d'hortensias et de lilas double. Il me faut inventer un jardin aux couleurs de Papi et Pépé. Un endroit où souffler, respirer, se retrouver.  Un jardin comme une maison où siroter les souvenirs colorés."

En voilà un album de circonstance qui ne pouvait que me toucher au cœur, quelques semaines à peine après le décès de ma grand-mère.

Dans ce titre que l'auteure, Fanny Ducassé, dédicace à ses deux grands-pères, son Papi et son Pépé,  elle répond avec beaucoup de poésie et de douceur à ces questions essentielles que se posent ceux qui restent.  Que faire de tous ces souvenirs qui nous assaillent ?  Comment faire pour qu'ils soient moins douloureux ? Car, comme l'écrit Haruki Murakami dans Kafka sur le rivage, , "les souvenirs, c'est quelque chose qui vous réchauffe de l'intérieur.  Et qui vous déchire violemment le cœur en même temps."  Comment aller de l'avant, tout en les gardant bien au chaud, dans un coin de notre jardin secret, là où on peut revenir chaque fois que le besoin s'en fait ressentir ?  

Au fil des pages, le petit ourson de l'histoire fait le tri de ses souvenirs, patchwork de sensations olfactives, gustatives, visuelles, auditives ; d'émotions et d'expériences vécues...  Des souvenirs propres à chacun de ses grands-parents aussi.  Il y a le Papi plus fonceur qui jardine, fait du sport et cuisine, le Pépé plus zen qui prend le temps de flâner, se reposer, jouer, chanter...  Tous ces moments partagés font partie de lui.  Inscrits à l'encre indélébile dans son cœur, ils lui donnent la force de s'éloigner et de reprendre son propre chemin.

Côté illustrations, tous ces souvenirs sont mis en scène au cœur même d'un jardin luxuriant.  Ce fil rouge se retrouve également pour les quelques scènes à l'intérieur où la nature est omniprésente.  Comme pour indiquer que la vie est plus forte que tout.  On la retrouve dans les fleurs, les plantes mais aussi dans les motifs des meubles, des tapisseries, etc.  Même si les tonalités vertes dominent, ce graphisme ciselé et coloré me fait penser à certains tableaux de Klimt.  C'est un vrai régal pour les yeux.

Comme indiqué plus haut, cet album a une saveur toute particulière en ce qui me concerne.  Comme le héros de cette histoire, il me faut inventer un jardin du souvenir aux couleurs de ma grand-mère...
Merci à Sophie - La littérature jeunesse de Judith et Sophie qui m'a offert cet album-mercurochrome tout doux qui me permet, moi aussi, de m'éloigner...


Pour aller plus loin :

lundi 8 août 2016

Swap de l'été à l'ombre du grand arbre



Cette année encore, nous avons organisé un swap d'été (échange de cadeaux) entre les membres des jardiniers-blogueurs d'A l'ombre du grand arbre.  Pour la plupart, le déballage a eu lieu en live le dernier week-end d'août lors du désormais traditionnel bookcamp, organisé cette fois-ci en Bretagne.

Absente pour cause de vacances à l'autre bout de la France, mon colis m'attendait sagement à la maison à mon retour. Merci à Solectrice qui s'est chargée de réunir et de m'envoyer les cadeaux concoctés par mes copinautes.


Cette fois encore, elles m'ont particulièrement gâtée.  Au rayon des surprises, une citation grandeur nature offerte par Colette, notre collectionneuse de papillons et de jolies histoires, de quoi, me dit-elle, agrandir ma propre collection de belles phrases.  Elle ornera mon bureau à la rentrée.


Une petite boite en fer ronde qui, d'une pression du pouce, dévoile un mignon mini kit de prise de notes.  "Pour ronronner de bonheur" me notent Solectrice et ses lutines.  Dans la petite pochette de rangement, y ai de surcroît découvert un bracelet coloré à l'effigie de notre arbre.

Pour suivre, une jolie pochette surprise, son adorable petit bijou nuage ainsi que son petit calepin idéal pour y noter des idées de prochaines lectures. Autre petit clin-d’œil, cette fois de Pépita, à notre bel arbre, un fichier original pour identifier les arbres de nos jardins.  Celui-ci est, si je ne me trompe pas, un noisetier tortueux.


Côté lectures maintenant, Le jardin des ours, un album de circonstance, attention toute particulière de Sophie pour me réconforter suite au départ récent d'un être cher.  Et aussi un roman au programme alléchant, offert par Alice : Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers.  Au gré des pages feuilletées, y ai déjà déniché cette citation qui résonne en moi :

"Lettres
Il y a des mots que je ne saurai jamais épeler"


Pour déguster ces lectures, quelques gourmandises, du thé à la bergamote et de véritables petits oursons à la guimauve offerts par Bouma.

Et, pour relier le tout, une guirlande des plus originales et sa petite pochette assortie...

Quel plaisir de déballer toutes ces petites attentions.  De quoi redonner le sourire après un début de vacances chahuté...

Merci les copinautes !  Longue vie à notre grand arbre !